mardi 12 novembre 2019 13:10:14

Formation et enseignement professionnels : Année de la qualification professionnelle

Application du régime indemnitaire pour 30.000 fonctionnaires

PUBLIE LE : 29-12-2011 | 0:00
D.R

Le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels s’est distingué, durant l’année 2011, par l’installation d’un Conseil de partenariat de la formation et de l’enseignement professionnels, avec pour mission l’élaboration et l’enrichissement de la politique nationale en la matière.
Cet organe national consultatif regroupe des représentants de différents départements ministériels, des chambres nationales notamment du commerce et de l’industrie, de l’agriculture, de l’artisanat et des métiers, de la pêche ainsi que des représentants d’agences de l’emploi. Ce Conseil, dont le siège est à Alger, contribue par des recommandations et avis à la consolidation du système national de formation et d’enseignement professionnels et la formulation de propositions sur l’ensemble des programmes mis en œuvre en la matière.
Constitué d’une assemblée générale, d’un bureau et des comités techniques spécialisés, le Conseil de partenariat est chargé notamment de diriger les travaux de l’assemblée générale et du bureau de cet organe et d’adresser au ministre chargé de la Formation et de l’Enseignement professionnels le rapport annuel sur les activités du Conseil.
L’objectif principal visé par le Conseil  est d’assurer un pilotage du système national de formation et d’enseignement professionnels par la demande afin de mieux prendre en charge les besoins du secteur économique.
Sarah Sofi

-----------------------

Application du régime indemnitaire pour 30.000 fonctionnaires
L’année 2011 a vu l’application du régime indemnitaire pour les 30.000 fonctionnaires de la formation et l’enseignement professionnels avec effet rétroactif à partir de janvier 2008. Ce régime a été discuté dans le cadre d’une commission comprenant le ministère des Finances, la Direction générale de la Fonction publique et le ministère de tutelle. Une enveloppe de 10 milliards de dinars a été consacrée par le gouvernement pour cette question du régime indemnitaire qui comprend sept indemnités.
Il s’agit de l’indemnité de l’expérience professionnelle qui est passée  de 2 à 4 % du salaire de base. La prime d’amélioration des performances pédagogiques, calculée sur un taux entre 0 et 40% sur la rémunération principale (salaire de base plus indemnité sur l’expérience professionnelle), la prime d’amélioration des performances de gestion également de 0 à 40% sur la rémunération principale, une indemnité de qualification servie à 25% sur le salaire de base pour les personnels de catégories 12 et moins et de 30% pour les catégories 13 et plus à l’exception des intendants qui toucheront 25%. Pour l’indemnité de documentation, elle est fixée à 2.000 DA pour les catégories 10 et moins, 2.500 DA pour les catégories 11 et 12 et 3.000 DA pour les catégories 13 et plus. L’indemnité attribuée aux agents techniques d’application est de 25% du salaire de base et enfin la prime de rendement qui est  de 30% du même salaire.
Au cours de l’année 2011, il a été question de l’amendement de 50% des articles portant sur la formation. Il s’agit de la prolongation de l’âge de la formation à 30 ans pour les hommes et à 25 pour les femmes et l’augmentation de la prime octroyée aux stagiaires à 5.000 DA.
L’approche par objectif est la nouvelle méthode adoptée en 2011 par le secteur de la formation professionnelle. Et pour parvenir à former pour les besoins de l’économie et du marché du travail, le ministère de la tutelle juge nécessaire de coordonner le travail des inspecteurs du secteur et les chefs d’établissement. La performance dans le cursus de formation est tributaire des efforts des inspections.  
Sarah Sofi

-----------------------

Un partenariat actif
Toujours pour l’année 2011, des  conventions-cadres portant sur la mise en place d'un partenariat “actif” dans les métiers dans plusieurs secteurs, tels que le bâtiment et les travaux publics (BTP), ont été signées entre le ministère de la Formation et de l'Enseignement professionnels et des sociétés étrangères.
Ont citera, entre autres, la convention signée avec la société chinoise de construction “China State Construction Engineering Corporation” qui prévoit l'accompagnement, par la société chinoise, de l'effort de formation en matière de placement d'apprentis, la mise en stage pratique des stagiaires des établissements de formation professionnelle et la création d'un espace d'échange “durable”.
Ce partenariat renforcera également la nomenclature nationale des spécialités de formation et d'enseignement professionnels par l'intégration des filières développées par l'entreprise chinoise. Il est question, selon les responsables du secteur, d'œuvrer  “en commun” à l'amélioration, l'actualisation et l'adaptation des programmes pédagogiques et des spécialités enseignées dans les établissements de formation et d'enseignement professionnels notamment dans le BTP. Tel est le bilan 2011 de ce secteur- clé qui vise l'insertion professionnelle pour les futurs travailleurs tout en permettant leur préparation dans l’emploi. Comme il favorise le développement de leurs compétences et  facilite l'accès aux différents niveaux de la qualification professionnelle.  
Sarah SOFI

-----------------------

95 nouvelles spécialités dans les différentes filières
Durant l’année 2011, le secteur de la formation professionnelle a organisé le 1er Salon national de la formation professionnelle (Formapro) à Riadh El-Feth (Alger) avec la participation de 26 institutions de formation publique et privée.
Durant cette grande manifestation, l’accent a été mis sur l’orientation, l’information, la formation, la gestion et l’évolution de carrière et la création d’entreprises qui constituent des concepts-clés pour la réussite professionnelle.  
Ouvert au grand public, cet évènement a été une occasion durant l’année pour participer à l’amélioration des compétences des ressources humaines.
Le secteur de la formation assure pour cette année  350.000 postes de formation professionnelle dans les différentes spécialités figurant dans la nomenclature de la formation et de l'enseignement professionnels.
Sur le plan infrastructurel, la rentrée 2011, placée sous le signe de la nouveauté, compte trente-six nouveaux centres de formation professionnelle et 95 nouvelles spécialités dans les différentes filières pour les élèves de terminale, dont 32 rien que pour les lettres et les langues étrangères au niveau des instituts d'enseignement professionnel. Ces démarches entrent dans le cadre de la poursuite de la réforme qualitative du secteur de la formation professionnelle et dans le but de prendre en charge, de manière effective, les insuffisances et le déséquilibre enregistrés dans les différents domaines de la formation. L’année 2011 a vu le lancement des travaux du nouvel institut national de l’audiovisuel en réalisation à Sidi Abdallah. Cette réalisation renforcera l’institut existant à Ouled Fayet qui connaît une forte affluence de jeunes provenant de toutes les wilayas du pays.
 La réception du nouvel institut de l’audiovisuel est prévue pour l’année 2012. Il sera doté de deux studios télévisuels et radiophoniques numériques.
S. S.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions