Statut du personnel de l’éducation : Pallier les dysfonctionnements

Après l’UNPEF et la FNTE, les syndicats du CNAPEST et le SNAPEST ont rejoint hier le cycle de discussions avec le ministère de l’Education nationale, afin de relever les dysfonctionnements qui sont à l’origine, selon les responsables syndicaux, de la suppression de plusieurs grades dans la fonction d’enseignement.
PUBLIE LE : 12-12-2011 | 23:00

Après l’UNPEF et la FNTE, les syndicats du  CNAPEST  et le SNAPEST ont  rejoint hier le cycle de discussions avec le ministère de l’Education nationale, afin de  relever les dysfonctionnements qui sont à l’origine, selon les responsables syndicaux,  de la suppression de plusieurs grades dans la fonction d’enseignement. Il s’agit également de débattre des propositions émises par ces instances autonomes et qui concernent le statut particulier  du personnel de l’éducation nationale.  
 Et bien que les débats aient été tenus à huis clos,  M. Larbi Nouar, SG du CNAPEST,  a tout de même indiqué à l’issue de la rencontre, que  les discussions ont porté sur «le refus de la tutelle d’intégrer, dans le statut actuel du personnel de l’éducation, les professeurs dans des grades supérieurs».
Chose qui n’a pas été acceptée par les syndicats, étant donné que, selon eux, «cette intégration figure dans les statuts relevant d’autres secteurs. Nous avons perdu beaucoup de grades dans ce statut. Il y a lieu  d’amender et de restituer tout ce qui est perdu».
 Aussi, pour les responsables du CNAPEST, «la création de nouveaux grades permettant à l'enseignant et au professeur  de bénéficier d'une promotion tout en gardant son poste» a figuré parmi les principaux points évoqués.
Outre le grade  d'enseignant principal, il a été proposé par le partenaire social, la création du grade d'enseignant formateur principal  et d'enseignant hors échelle. Il a été également  demandé l'intégration des professeurs d'enseignement technique en tant que professeurs d'enseignement secondaire.
S'agissant des dispositions transitoires, le CNAPEST a demandé de faire bénéficier tout fonctionnaire ayant 8 ans  d'ancienneté d'un grade supérieur de manière systématique. Il a en outre appelé à la création de nouveaux «postes de  qualité», à l'instar de maître d'application et professeur chercheur, de façon à ce que le point indiciaire de ces postes soit supérieur à ceux de la fonction  publique.  
Pour sa part, le SG du Syndicat national autonome des professeurs du secondaire et technique (SNAPEST), M. Meziane Meriane, insiste  sur  le dossier relatif à l’avancement dans les catégories pour les travailleurs du secteur. Le syndicat dénonce les mesures draconiennes de mise en place dans le passage notamment de la catégorie 13 à 14.
De son côté, l’UNPEF insiste sur la formation de l’enseignant et la place qu’il occupe dans le système éducatif. Les textes de loi actuels sont loin de répondre aux aspirations des enseignants et travailleurs du secteur du fait que ces lois considèrent que «l’enseignement n’est pas un travail productif».
Les discussions devraient se poursuivre aujourd’hui avec le Syndicat  national des travailleurs de l'éducation (SNTE). Le syndicat propose l’introduction de nouvelles catégories, notamment l’enseignant expert, le vice-chancelier de l’éducation, des postes de haut niveau, en plus du poste d’inspecteur et directeur du secteur de l’éducation, et leur introduction dans les rangs des postes supérieurs dans l’éducation.
Le SNTE a précisé que ces propositions interviennent après une étude approfondie qui a révélé les déséquilibres et les contradictions contenus dans la loi fondamentale. Il appelle à la révision de la loi sur le personnel de l’éducation, tel que garanti par le décret exécutif 08/315.
En tout état de cause le ministère de tutelle  devra trancher sur la meilleure formule, en prenant en considération les propositions de tous les syndicats du secteur.
S.S.
 


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : [email protected]