mercredi 05 aot 2020 01:54:49

Célébration du 11 décembre 1960 : M. Abadou : "Ces manifestations resteront toujours un événement exceptionnel"

Le secrétaire général de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), M. Said Abadou, a affirmé, hier, à Ain Temouchent, que "les manifestations de Décembre 1960 resteront toujours un événement exceptionnel dans le processus de la lutte armée pour la Libération nationale".

PUBLIE LE : 09-12-2011 | 23:00
D.R

Le secrétaire général de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), M. Said Abadou, a affirmé, hier, à Ain Temouchent, que "les manifestations de Décembre 1960 resteront toujours un événement exceptionnel dans le processus de la lutte armée pour la Libération nationale". Cela, en raison "de leurs répercussions politiques et militaires sur l’Etat français dans toutes ses composantes '', a-t-il tenu à préciser lors de son intervention à l’occasion de la célébration du 51e anniversaire des manifestations du 9 Décembre 1960 à Ain Temouchent. "L’Etat français étant, en effet, soumis à des pressions internationales et régionales ", outre « l’élargissement du front de soutien du droit du peuple algérien à l’autodétermination et au rejet de sa guerre de colonisation et ses pratiques  sauvages à l’encontre de notre peuple", a-t-il encore ajouté. Partant d’Aïn Temouchent, ces manifestations, a tenu à souligner le SG de l’ONM, se sont "généralisées, ensuite, le 11 Décembre 1960, à toutes les villes d’Algérie ". "Cela a démontré encore une fois à l’occupant l’attachement du peuple à sa Révolution déclenchée  le 1er Novembre 1954", a-t-il signalé.  "Il nous appartient, aujourd’hui, d’immortaliser les sacrifices des hommes qui ont donné leur vie et leur sang pour que vive l’Algérie libre et indépendante'', a-t-il indiqué, avant de souligner "c’est cette même foi qui a marqué le peuple algérien sorti manifester en ce mois de décembre 1960''.  M. Saïd Abadou a insisté, ensuite, sur l’importance de l’écriture de l’histoire de la guerre de Libération nationale et sa transmission aux nouvelles générations. ''Cela ne peut s’effectuer que par le biais d’un système éducatif qui accorde à la portée historique de la guerre de Libération nationale toute son importance '', a-t-il tenu à préciser. Dans ce même ordre d’idées, il a demandé ''la contribution des historiens, des moudjahidine et des hommes de culture à cette mission nationale''.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions