dimanche 21 juillet 2019 12:47:59

Sahara Occidental : Le Président Abdelaziz appelle l’ONU à une intervention urgente pour sauver la vie des détenus sahraouis

Le Président de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD), secrétaire général du Front Polisario, M. Mohamed Abdelaziz, a appelé l'Organisation des Nations unies à intervenir d'«urgence» pour sauver la vie des prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim depuis le 31 octobre dernier à la prison de Salé (Maroc)

PUBLIE LE : 05-12-2011 | 0:00
D.R

Le Président de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD), secrétaire général du Front Polisario, M. Mohamed Abdelaziz, a appelé l'Organisation des Nations unies à intervenir d'«urgence» pour sauver la vie des prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim depuis le 31 octobre dernier à la prison de Salé (Maroc), afin d'«éviter une tragédie humaine». Dans un message adressé au secrétaire général des Nations unies,     M. Ban Ki-moon, cité par l'agence de presse sahraouie (SPS), le président sahraoui a mis en garde contre la «précarité» de l'état de santé des prisonniers et les conséquences «graves» qui peuvent en découler, imputant au gouvernement marocain «l'entière res- ponsabilité de cette situation». Le Président sahraoui a en outre appelé M. Ban Ki-moon à amener le Maroc à «répondre aux demandes légitimes des prisonniers politiques, leur permettre un procès équitable ou leur assurer une libération immédiate». Il a souligné qu'en «violant les droits fondamentaux des citoyens sahraouis au vu et au su de tous et en présence de la Mission pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO), le régime marocain annonce qu'il fait fi de la légitimité internationale, des droits de l'homme et du droit international». M. Abdelaziz a ajouté que cette situation «renforce la nécessité d'un mécanisme onusien qui permette à la MINURSO la protection et la surveillance des droits humains au Sahara occidental, la libération de tous les détenus politiques sahraouis, la clarification du sort de plus de 651 disparus sahraouis au Maroc, l'arrêt de la spoliation des ressources naturelles sahraouies et la destruction du mur militaire divisant le Sahara occidental par des millions de mines antipersonnel prohibées au niveau international». Le secrétaire général du Front Polisario a affirmé que l'exercice du peuple sahraoui de son droit inaliénable à l'autodétermination est «la seule solution à même de mettre fin à la tragédie humaine au Sahara occidental».
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions