dimanche 18 novembre 2018 03:40:52

Football : Lancement le 24 septembre du 1er championnat professionnel

Le coup d'envoi du premier championnat professionnel de football sera donné le 24 septembre prochain avec la participation de 32 clubs scindés en deux ligues (1 et 2) de 16 clubs chacune

PUBLIE LE : 22-08-2010 | 1:50
Coup d'envoi

Le coup d'envoi du premier championnat professionnel  de football sera donné le 24 septembre prochain avec la participation de 32  clubs scindés en deux ligues (1 et 2) de 16 clubs chacune, a annoncé hier le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua,  lors d'un point de presse tenu à Alger.
Le patron de l'instance dirigeante du football national a ajouté que  la division "Une" changera d'appellation pour devenir la Ligue professionnelle  1, tout comme la seconde division qui deviendra "Ligue professionnelle 2." Concernant le déroulement de la compétition, les matches auront lieu  uniquement durant le week-end, et il n'y aura pas de rencontres en milieu  de la semaine.   Pour des raisons de retransmission de télévision, des rencontres pourront  être avancées pour jeudi ou vendredi soir. Le calendrier des deux Ligues est "quasiment prêt", ajoute le président  de la FAF, en indiquant qu'il sera publié dans les prochains jours.  La FAF a reçu 36 dossiers de la part des différents clubs, et a accepté  32 qui ont créé tous des SPA (Société par actions). Les 4 autres dossiers ont  été rejetés  "pour des motifs valables", précise Mohamed Raouraoua. Ces quatre clubs qui ne pourront pas évoluer en division professionnelle  joueront en division Nationale, nouvellement créée à cette occasion.

--------------------------------

Coup d'envoi
Quelles que soient les contraintes et les obstacles qui pourraient surgir au cours de la mise en œuvre du processus, le coup d’envoi semble être réellement bien donné pour la professionnalisation de la pratique de la discipline populaire avec la création dès cette saison de deux divisions 1 et 2 en attendant également la mise en place d’une autre ligue pour la gestion de ce championnat dans sa nouvelle conception ou reconfiguration.  Après une longue réflexion suivie d’un riche débat consacré à l’analyse et l’étude de l’ensemble des volets de ce thème, le bureau fédéral exprime son attachement à cette option et réitère son engagement à mettre en application cette grande refonte si l’on ose dire face aux retombées de l’opération dans le développement du football national. Hier, les présidents de la fédération et de la ligue de football ont animé une conférence de presse pour expliciter davantage le nouveau système de compétition, situer ses enjeux et rappeler les attentes particulièrement l’amélioration d’un niveau de pratique et la sécurisation des athlètes.  Une nouvelle ère commence pour le football national devant accompagner un déclic provoqué par les exploits et les performances des Verts particulièrement leur dernière double qualification et rentabiliser cet engouement populaire et cet élan pour la balle ronde. Un vœu émis par des millions des fans de la balle ronde est exaucé par cette entreprise et le lancement du championnat professionnel. Et on ne lésine point sur les moyens à mobiliser pour la cause et le soutien des clubs dans la mesure où il est question de jeter les fondements d’une réelle pratique, d’équiper les clubs et de les doter en moyens de formation et de récupération.  Un cahier des charges est élaboré au préalable pour que tous les clubs professionnels respectent et veillent à l’esprit de ses dispositions. Autant de paramètres ont été retenus dans la sélection des clubs aspirant à l’acquisition du statut de professionnel, des paramètres d’ordre organisationnel et matériel la plupart favorisant ainsi une décantation et une confection de la première liste des clubs professionnels ou encore des deux divisions.  Une course contre la montre était livrée par les dirigeants des équipes prétendantes pour la finalisation du dossier et sa présentation à l’instance concernée avant son acceptation au demeurant synonyme  d’un passage au professionnalisme.  Toujours est-il que la bataille fut par moment rude au niveau des associations sportives sommées d’exposer toutes les potentialités qu’elles renferment pour entamer l’aventure. Des potentialités à valoriser davantage grâce à une exploitation rationnelle et à une gestion se reposant sur les critères de la rentabilité, de la rigueur et de la performance. Parallèlement à de telles exigences et impératifs à prendre en charge graduellement par les clubs dans leur nouveau statut, des formules diverses d’aide par la fédération, le ministère et l’Etat en général seront assurés pour appuyer une transition et faciliter une adaptation à ces formations professionnelles soumises à leur tour par une obligation des résultats. Si, en effet, une si singulière disponibilité est affichée par l’Etat et les structures de fonctionnement du football pour qu’elle soit traduite immanquablement par la mobilisation de fonds conséquents, l’acquisition d’équipements  et l’aménagement d’espaces devant accueillir des centres de formation et de récupération pour les club, il appartient aux dirigeants de faire preuve d’un sens d’entreprise et d’un esprit professionnel aussi de manière à garantir la réussite de cette action dont le déclenchement est assimilé plus à un défi à relever par les gestionnaires de la discipline.
A. Bellaha

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions