lundi 18 novembre 2019 13:41:02

Commémoration de la journée du Moudjahed : Dans le souvenir et la fierté retrouvée

Le FLN ne cessera jamais d'exiger les excuses de la France pour ses crimes coloniaux

PUBLIE LE : 21-08-2010 | 1:39
Ph : Billal

La célébration de la journée du Moudjahed coïncidant avec le double anniversaire marquant l’offensive généralisée dans le Nord-Constantinois et la tenue du congrès de la Soummam, hier, a donné lieu à de nombreuses cérémonie de recueillements, manifestations, de rencontres débat autour du combat mené par   nos valeureux moudjahdine pour l’indépendance du pays et ce, à travers plusieurs villes du pays.
Le ministère des Affaires étrangères a commémoré jeudi la journée du Moudjahed avec une cérémonie marquée par la levée de l’emblême national, le dépôt d’une gerbe de fleurs et la lecture de la Fatiha du Coran à la mémoire des chouhada, en présence du ministre, des moudjahdine et des cadres du ministère. M. Medelci a  appelé à “ne pas oublier les  sacrifices consentis par ces hommes et ces femmes qui grâce à leur foi et leurs esprit de sacrifices ont libéré le pays du joug colonial.”
Le FLN a quant à lui réaffirmé jeudi dans un communiqué qu’il ne cessera mais d’exiger de la France  des excuses officielles pour les crimes coloniaux perpétrés contre le peuple algérien.

Le ministre des Moudjahidine, M. Mohamed Cherif  Abbas, a présidé hier au cimetière des martyrs aux Eucalyptus (Alger) la  cérémonie officielle de commémoration de la journée du moudjahed, célébrée le  20 août. Le ministre a souligné, en marge de la cérémonie, l'importance de ces  commémorations en ce qu'"elles éveillent la conscience des négligents et ravivent  la mémoire des oublieux". Le secrétaire général de l'Organisation nationale des moudjahidine, des  membres des bureaux de wilaya des organisations afférentes aux moudjahidine,  les Scouts musulmans algériens, ainsi que de nombreux moudjahidine ont pris  part à cette cérémonie commémorative. Après la levée de l'emblème national et l'écoute de l'hymne national,  une gerbe de fleurs a été déposée et la Fatiha du Coran a été lue à la mémoire des  martyrs.
C’est dans le souvenir et la fierté retrouvée que le peuple algérien a célébré hier la journée nationale du Moudjahed, correspondant à l’anniversaire de l’offensive du Nord-Constantinois, le 20 Août 1955, et celui de la tenue du congrès de la Soummam, le 20 Août 1956. Dans ce contexte, de nombreuses cérémonies ont été organisées à travers l’ensemble des wilayas, daïras et communes du pays, avec la participation de moudjahidine et moudjahidate, des autorités civiles et militaires et de citoyens. Après le recueillement à la mémoire des glorieux chouhada de la Révolution de Novembre, des conférences-débats, expositions de photos et documents historiques, projection de films et documentaires, concours culturels et sportifs, ont été présentés à cette occasion. Pour donner plus d’éclat à l’événement, diverses infrastructures socioculturelles et sportives ont été inaugurées, d’autres baptisées au nom de chouhada et des moudjahidine décédés qui ont donné leurs vies pour que vive l’Algérie libre et indépendante. En effet, il est du devoir de tout algérien et algérienne de rendre constamment hommage à ceux et celles qui ont pris les armes et affronté l’une des plus grandes puissances militaires du monde, sept ans et demi durant, pour permettre au peuple algérien de recouvrer ses droits à la liberté, la dignité et l’autodétermination. Parmi ces nombreux héros de l’Algérie combattante, le chahid Zighoud Youcef, chef de la wilaya II Historique, qui a lancé l’offensive généralisée du Nord-Constantinois, le 20 Août 1955, laquelle s’est avérée un des tournants majeurs de la glorieuse Révolution de Novembre.  Le 20 Août 1956, les moudjahidine de la wilaya III Historique, à leur tête le chahid Amirouche, s’illustrent une nouvelle fois en réussissant à tenir, à l’insu des forces coloniales, l’historique congrès de la Soummam qui a donné un second souffle à la Révolution, à travers une meilleure organisation des rangs des moudjahidine et de la lutte de Libération nationale. Aujourd’hui, l’Algérie reconnaissante, célèbre avec fierté ce double anniversaire dans le souvenir de ceux qui se sont sacrifiés pour qu’elle vive libre et indépendante (Allah yarham chouhada).
Mourad A.

Le ministère des Affaires étrangères commémore la Journée nationale du Moudjahed    
Une cérémonie commémorant la Journée  nationale du Moudjahed a été organisée jeudi au siége du ministère des Affaires  étrangères, en présence du ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci.          
Le rassemblement, auquel ont participé des cadres et des moudjahidine, a été marqué par la levée de l'emblème national, le dépôt d'une gerbe de fleurs  et la lecture de la Fatiha du Coran à la mémoire des chouhada.          
Dans une déclaration à la presse, M. Medelci a rendu hommage à ceux  "qui ont donné de leur sang pour l'indépendance de l'Algérie", appelant à "ne  pas oublier les sacrifices consentis par ces hommes et ces femmes, qui grâce  à leur foi et leur esprit de sacrifice" ont libéré le pays du joug colonial.          
La Journée nationale du moudjahed est la commémoration du double  anniversaire du 20 Août, à savoir, l'offensive du Nord-Constantinois en 1955 et le congrès de la Soummam en 1956.

Le FLN ne cessera jamais d'exiger les excuses de la France pour ses crimes coloniaux  
Le parti du Front de libération nationale (FLN),  a réaffirmé , jeudi , qu'il ne cessera jamais d'exiger de la France des excuses officielles pour ses crimes coloniaux perpétrés contre le peuple  algérien.
Dans un communiqué à l'occasion de la célébration du 20 août 1955,  le FLN a indiqué qu'il "ne cessera jamais d'exiger la reconnaissance et les  excuses officielles de la France pour ses crimes coloniaux perpétrés  contre le peuple algérien".          
Le FLN, en parfaite cohésion avec l'ensemble de la famille  révolutionnaire, réaffirme sa conviction de la nécessité de criminaliser le  colonialisme appelant à parachever l'action menée par les prédécesseurs pour  consacrer les valeurs du message du 1er Novembre, ajoute le communiqué.
La fidélité aux chouhadas, souligne le communiqué, passe par la poursuite  du combat en faveur de la consécration des valeurs de paix, de  stabilité et de réconciliation et la consolidation des fondements de l'Etat  de droit, de solidarité, d'entraide et du partage des richesses.
La loyauté envers le message du 1er Novembre et aux sacrifices des  héros du nord Constantinois et de l'Algérie tout entière "implique  la poursuite du combat et davantage d'efforts pour la consécration des  nobles valeurs ayant constitué le socle de la glorieuse révolution, fortement  exprimé dans le message du 1er Novembre et dans le congrès de la Soummam le  20 août 1955", a encore souligné le parti FLN.
Cette loyauté exige également "de donner à la femme algérienne  la place qui est la sienne au sein de la société, d’œuvrer sans cesse à raffermir  l'espoir chez les jeunes par la mobilisation pour la mise en oeuvre  du plan quinquennal" poursuit la FLN qui préconise pour la réalisation  de cet objectif la bonne gouvernance des affaires  publiques et la lutte contre la corruption et autres fléaux.          
Rappelant que la célébration de cet anniversaire représente une  occasion pour se recueillir à la mémoire des chouhadas qui ont versé le tribut  de la liberté, le FLN affirme que les valeurs du 1er Novembre éclairerons notre  voie pour la préservation des acquis de l'Algérie d'aujourd’hui.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions