dimanche 18 aot 2019 14:07:12

Présidentielle au Liberia, UA : « L'appel de l'opposition au boycott, un mauvais signal »

Les observateurs de l'Union africaine (UA) pour le second tour de la présidentielle d’aujourd’hui au Liberia, ont exprimé leur profonde préoccupation face à l'appel du leader de l'opposition à boycotter ce scrutin, qualifiant cette position de "mauvais signal" pour le processus électoral.

PUBLIE LE : 07-11-2011 | 23:00
D.R

Les observateurs de l'Union africaine (UA) pour le second tour de la présidentielle d’aujourd’hui au Liberia, ont exprimé leur profonde préoccupation face à l'appel du leader de l'opposition à boycotter ce scrutin, qualifiant cette position de "mauvais signal" pour le processus électoral. "Nous sommes très préoccupés, c'est un mauvais signal", a affirmé samedi soir à la presse Speciosa Wadira Kazibwe, ancienne vice-présidente ougandaise et chef de la mission des observateurs africains. "Les leaders politiques doivent être prêts à gagner ou à perdre" une élection, a-t-elle dit au sujet de la décision de Winston Tubman, principal opposant à la présidente sortante Ellen Johnson Sirleaf. Par crainte de "fraudes" au second tour comme celles qu'il a dénoncées au premier tour du 11 octobre, l'opposant Tubman a décidé de ne pas participer au scrutin et appelé ses sympathisants à le boycotter. "Nous exhortons les Libériens à aller voter" en dépit de cet appel, a ajouté la chef de la mission des observateurs africains qui a noté que les quelque 5.000 observateurs qui ont surveillé le premier tour, dont près d'un millier d'étrangers, ont relevé qu'il s'était déroulé de manière "libre et équitable".

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions