jeudi 19 septembre 2019 03:09:20

Passeport biométrique : Les consulats d’Algérie en France à pied d’œuvre

Les services consulaires d’Algérie en France sont mobilisés, à quelques jours de la date butoir fixée au 23 novembre pour le lancement des opérations d’établissement du passeport biométrique, pour achever de mettre en place les dernières dispositions requises, confor- mément aux instructions du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales.

PUBLIE LE : 28-10-2011 | 23:00
D.R

Les services consulaires d’Algérie en France sont mobilisés, à quelques jours de la date butoir fixée au 23 novembre pour le lancement des opérations d’établissement du passeport biométrique, pour achever de mettre en place les dernières dispositions requises, confor- mément aux instructions du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. Le passeport biométrique est un document sécurisé lisible à la machine, qui comprend notamment une photo numérisée et une puce électronique. Tous les ressortissants algériens, dont le passeport expire en 2011 et 2012, ont été conviés par les consulats de leurs circonscriptions respectives à renouveler leur document de voyage avant le 23 novembre 2011, permettant ainsi une validité de passeport allant jusqu’à 2015, fixée comme date limite de validité des passeports conventionnels. L’Algérie se confor-me ainsi aux normes internationales de délivrance et de contrôle des documents de voyage, notamment celle recommandée par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). « Au niveau de chaque poste consulaire, une plate-forme destinée à accueillir le nouveau service est installée, et l’opération de simulation a commencé pour initier le personnel en charge du fonctionnement de cette plateforme, après avoir suivi un séminaire de trois jours en septembre dernier au consulat de Bobigny », a indiqué M. Abdelkader Kouachi, consul adjoint au consulat général d’Algérie à Paris, en charge de l’opération d’établissement du passeport biométrique. « Le passeport biométrique ne sera pas établi au niveau des consulats mais à Alger, le travail des postes consulaires consistant à recevoir les demandes et respecter le processus d’élaboration du document tel qu’il a été défini, à savoir vérifier les documents de l’intéressé et les scanner, de même que sa photo, relever ses empreintes digitales, et transmettre tous ces documents sur un support informatique à Alger, au Centre national de production des titres d’identité et de voyage sécurisé pour la certification électronique qui le renvoie ensuite aux consulats d’Algérie en France », a précisé ce responsable consulaire. « Toutes ces formalités exigent du temps, à supposer qu’on puisse accorder 40 mn à chaque demandeur, on ignore encore les délais nécessaires au processus de délivrance de ce document biométrique », a relevé M. Kouachi. « Il sera par conséquent difficile de satisfaire toute la demande, ou du moins, la demande habituelle où il nous arrivait de dépasser le chiffre de 150 passeports/jour et parfois on atteignait 240 passeports/jour», a-t-il poursuivi.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions