mercredi 22 novembre 2017 15:30:43

M. Halim Benatallah à Strasbourg : Inauguration du siège de la nouvelle chancellerie d'Algérie

Le siège de la nouvelle chancellerie d'Algérie à Strasbourg a été inauguré jeudi par le secrétaire d'Etat chargé de la Communauté nationale à l'étranger, M. Halim Benatallah, en présence de nombreuses personnalités politiques et administratives de la capitale alsacienne, ainsi que des membres de la communauté

PUBLIE LE : 22-10-2011 | 0:00
D.R

Le siège de la nouvelle chancellerie d'Algérie à Strasbourg a été inauguré jeudi par le secrétaire d'Etat chargé de la Communauté nationale à l'étranger, M. Halim Benatallah, en présence de nombreuses personnalités politiques et administratives de la capitale alsacienne, ainsi que des membres de la communauté, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Durant sa visite de travail dans la circonscription consulaire de Strasbourg (du 18 au 20 octobre), M. Benatallah a rencontré des membres de la communauté, des représentants du milieu associatif algérien, des universitaires et des compétences nationales établis dans le nord-est de la France. Durant ces rencontres, M. Benatallah « a largement débattu avec les ressortissants (algériens) de sujets divers, objet de préoccupations de la communauté nationale, et a pris connaissance de son dynamisme, ainsi que des activités organisées par le mouvement associatif à l'occasion de la commémoration du 50e anniversaire des événements tragiques du 17 octobre 1961 », précise-t-on de même source. Le milieu associatif a fait part de son souhait de pouvoir disposer des locaux de l'ancienne chancellerie au profit des associations culturelles algériennes.        M. Benatallah s'est déclaré «        sensible » à cette demande et a exhorté la communauté et le mouvement associatif à élaborer un projet commun autour duquel pourrait se rassembler la majorité des potentialités. Le secrétaire d'Etat a été sensibilisé, d'autre part, sur le traitement, par les pouvoirs publics, des demandes d'investissement émanant de membres de la communauté algérienne établie à l'étranger. En effet, le dispositif réglementaire actuel, s'agis- sant notamment de l'ANSEJ et de l'ANDI, n'est accessible qu'aux seuls nationaux résidant en Algérie et aux investissements étrangers. Les ressortissants qui souhaiteraient investir dans le pays n'ayant pas accès ni à l'un ni à l'autre de ces deux dispositifs, est-il rappelé dans le communiqué. Lors de son déplacement à Mulhouse, M. Benatallah s'est rendu au centre culturel islamique des Algériens d'Alsace où il s'est entretenu avec des enseignants et des jeunes élèves à qui sont dispensés des cours d'éducation nationale et religieuse. Les res- ponsables du centre, géré par une association algérienne, ont été encouragés par M. Benatallah à        « poursuivre l'œuvre éducative entreprise et leur a vivement recommandé de mettre à profit le site d'enseignement à distance de la langue nationale et de tamazight, mis à la disposition de la communauté nationale".
Le secrétaire d'Etat a relevé le « dynamisme » des jeunes membres de la communauté « porteurs de nouveaux projets d'organisation et d'accompagnement auxquels sont intégrés des membres de la génération précédente ».        « Ces initiatives présentent également le mérite de se prendre totalement en charge, d'affirmer leur autonomie et de s'éloigner de tout esprit d'assistanat au service de la communauté  dans  son  ensem-ble », a-t-il ajouté.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions