samedi 17 novembre 2018 23:27:44

7e CongrÈs de la société algérienne de rhumatologie : Ne pas se faire de vieux os...

3 jours durant, du 1er au 3 octobre, la Société algérienne de rhumatologie organise son 7e congrès à l’hôtel Sheraton Club des Pins. Ambiance...

PUBLIE LE : 02-10-2011 | 0:00
Ph. : Nesrine

3 jours durant, du 1er au 3 octobre, la Société algérienne de rhumatologie organise son 7e congrès à l’hôtel Sheraton Club des Pins. Ambiance...

Des invités de marque, des communications pointues et une ambiance toute de « studiosité » vêtue comme de juste, le tout couronné par des communications fort relevées et par endroit même quelque peu inaccessibles au commun des mortels. Mais bon n’est pas sépcialiste qui veut mais qui peut... Ceci dit, un bref tour d’horizon des différentes interventions du panel autour de cette question centrale et d’une acuité certaine comme tout ce qui à la mécanique humaine sur son double versant adulte et enfantin. Sans verser dans cette exploration tous azimuts dans l’ésotérisme de mauvais aloi hormi un champ lexical dont il serait peu de dire qu’il cadre parfaitement avec ces ordonnances indéchiffrables... Qui sait ce que signifie la maladie de Still ? Et ce doux euphémisme de « fenêtre thérapeutique » pour dire tout simplement une possibilité sinon une opportunité à saisir pour s’ouvrir de réelles chances de guérison. Question que ne désavouerait point un illustre hyppocrate : pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Pour s’exprimer avec des mots de tous les jours sans altérer ni la rigueur scientifique nécessaire ni insulter l’intelligence de professeurs dont la plupart font autorité dans leur domaine de prédilection, il est de bon ton de rappeler que le professeur Roux par exemple n’est pas n’importe qui. Toujours pour tenter de rapporter fidélement les faits et en souligner toute la pertinence, diapos à l’appui, lumière sera faite et souvent par le truchement d’une démarche intellectuelle aux antipodes de la culture au rabais, sur des thèmes d’une brûlante actualité et surtout qui n’ont pas encore tout révélé. Alors même que la recherche poursuit son petit bonhomme de chemin et que les résultats somme toute se veulent quoiqu’on dise probants. Autant pour la cruciale problématique des arthrites et polyartrites, du protocole de soins et autres « ingrédients » qui incitent à approfondir la réflexion sur un thème qui n’a pas encore tout révélé aux dires mêmes de ceux qui en ont la lourde charge... Et qui n’ont de cesse d’investir et dans la recerche fondamentale et dans la recherche appliquée. En attendant, la science avance et les maladies reculent. Ce qui n’est déjà pas si mal, n’est-ce pas...
A. Zentar

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions