mardi 13 novembre 2018 06:54:15

Rencontre avec Kamel El-Harrachi : «C’est une bonne occasion de prospecter de jeunes talents»

"Je suis heureux d’être ici, je suis venu de France spécialement pour ce festival et pour partager ce bonheur avec le public, ainsi qu’avec les jeunes talents du festival."

PUBLIE LE : 25-08-2011 | 0:00
D.R

Que pouvez-vous nous dire sur cette soirée de clôture du Festival de la chanson chaâbi ?
Je suis heureux d’être ici, je suis venu de France spécialement pour ce festival et pour partager ce bonheur avec le public, ainsi qu’avec les jeunes talents du festival. Je trouve que c’est une bonne initiative et une bonne occasion de prospecter les jeunes talents qui ne sont pas connus, mais aussi qui n’ont pas l’opportunité de se montrer et de se faire connaître par le public. Généralement, ils se produisent seulement dans le cercle familial. Ils n’ont aucune aide. Ils ne sont pas pris en charge. Si je dis cela, c’est par rapport à une expérience personnelle.  C’est grâce à l’hommage qui a été rendu à mon père vers la fin des années 990 que j’ai pu me produire et me faire connaître par le public. Alors, vivre avec son talent caché, je sais ce que cela veut dire !

Que pensez-vous de ces jeunes et quel est le message que vous pouvez leur transmettre ?
En toute sincérité et franchise, je trouve qu’il y a une bonne relève, de brillants talents qui méritent d’être encouragés et bien pris en charge si l’on veut vraiment préserver le patrimoine chaâbi. Nos parents et nos maîtres ont eu le même parcours que nous, ils ont tous commencé quelque part. Certes, à leur époque, ils n’avaient pas les écoles de musiques... enfin, les occasions et les  moyens de se faire connaître, mais ils avaient la bonne volonté et l’amour de ce qu’ils faisaient. Personnellement, j’ai eu la chance d’écouter certains d’entre eux que je trouve vraiment brillants. Ils ont la voix, la présence, la prononciation, mais aussi ils apprennent et interprète bien le qsid. Je trouve que c’est formidable.

Qu’en est-il alors du message adressé au jeune ?
J’estime qu’il est nécessaire de leur faire comprendre qu’il faut travailler, percer et ne pas perdre espoir. Il est aussi important d’aimer ce que l’on fait et de donner le meilleur de soi et de respecter le public. Ce qu’il ne faut pas oublier aussi, c’est que ces jeunes on besoin du soutien et de l’aide. Il faut bien les prendre en charge et les former.  
Entretien réalisé par
Kafia A. A.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions