mardi 11 aot 2020 16:22:42

Aït Djoudi, sélectionneur de l’équipe olympique : “Il n’a jamais été question de se passer des pros”

Le sélectionneur des U23, Azeddine Aït Djoudi dit s’être mal fait comprendre lorsqu’il parlait de ne pas prendre des joueurs pros. « J’ai été mal compris », dit-il dans l’entretien qui suit. Explications.

PUBLIE LE : 21-08-2011 | 23:00
D.R

Vous avez déclaré vouloir vous passer des joueurs professionnels lors du tournoi final pour les qualifications aux JO de Londres. Qu’en est-il au juste ?
Vous me donnez là l’occasion de m’expliquer sur le sujet. En réalité, il n’a jamais été question de se passer des joueurs professionnels. Du moins ceux qui ont mené avec nous la campagne des éliminatoires. Saayoud, Chalali, Bouhenna, et Boudebouda sont des cadres de l’équipe. Ils ont toujours répondu présent à l’appel de la sélection. Je ne m’imagine donc pas me passer de leurs services, d’autant que nous avons besoin de tous nos atouts en perspective du tournoi final. Donc, non, il n’a jamais été question de se passer d’eux.
 
Est-ce à dire que vous n’allez pas vous renforcer ?
Ça m’étonnerait ! C’est de cela que je parlais en fait. Chercher à faire venir de nouveaux joueurs professionnels et se retrouver à gérer leur absence et/ou leur manque d’attachement à l’équipe, comme cela nous est arrivé par le passé. Chalali, Saayoud, Boudebouda et Bouhenna font partie de la famille. Ils ont toujours consenti des sacrifices pour la sélection. Ce sont des exemples. Maintenant, pour courir derrière des joueurs qui viendront quand cela les arrange, non  merci !
 
La question de renforcer votre groupe s’est-elle au moins posée à un moment ou à un autre ?
Si ! Si ! On y a pensé sérieusement. Nous avons même eu des discussions avec de nouveaux joueurs dans le but de les sélectionner. Mais, pour le moment, il n’y a rien de concret. Je veux être sûr de leur engagement à 100% avant de trancher.
 
De qui s’agit-il ?
Je préfère ne pas spéculer pour le moment. D’autant plus que, comme je l’ai dit, il y en a certains qui n’ont pas encore trouvé de club. Je préfère attendre encore une semaine avant de trancher.

Certains de vos cadres dont vous avez cité les noms tout à l’heure viennent de s’engager avec de nouveaux clubs : Chalali à Aberdeen (D1, Ecosse), Bouhenna à Doncaster Rovers (D2, Angleterre) Boudebouda au Mans (D2, France). Qu’en pensez-vous ?
J’en suis très heureux pour eux. J’étais le premier à les féliciter. Après, j’espère que leurs nouveaux clubs ne vont pas les bloquer. Nous avons une échéance très importante à disputer. Cela nous demandera du temps et de la préparation. On aura besoin de tout le monde.
 
Y aura-t-il des matches amicaux en perspective ?
Oui. Deux matches au moins en septembre et octobre et le tournoi de l’UNAF en novembre (du 1er au 12 novembre au Maroc, ndlr). En principe, on jouera un match local en septembre et un autre international en octobre. On va se pencher plus tard sur l’identité de nos adversaires.
 
Des indiscrétions ont fait état de la domiciliation du tournoi final des éliminatoires aux JO de Londres 2012 en Egypte. En avez-vous eu confirmation ?
Non, aucune. J’ai eu le président de la fédération au téléphone et il m’a assuré qu’aucune décision n’avait été prise.
Entretien réalisé
par Amar Benrabah

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions