lundi 19 octobre 2020 16:10:07

Protection civile : 230 foyers maîtrisés en 48 heures

En cette saison estivale, des dizaines d’hectares partent chaque jour en fumée. Des incendies sont déclarés dans plusieurs régions du nord où se trouve le plus grand massif forestier d’Algérie.

PUBLIE LE : 03-08-2020 | 0:00

En cette saison estivale, des dizaines d’hectares partent chaque jour en fumée. Des incendies sont déclarés dans plusieurs régions du nord où se trouve le plus grand massif forestier d’Algérie. La destruction de la forêt, zone de diversité biologique exceptionnelle, par les incendies est synonyme d’un fort préjudice avec la perte de produits forestiers comme le bois, qui représentent un élément important de l’économie.
Les forêts ont subi ces dernières années de nombreuses agressions à travers ses différentes activités menaçant leur pérennité ignorant les conséquences sur l’environnement sous prétexte que les ressources qu’elles lui offrent sont inépuisables. Parmi les facteurs qui menacent les forêts, les feux restent des plus redoutables par les pertes écologiques (disparition d’espèces rares), économiques et parfois humaines. En 48 heures, les sapeurs-pompiers ont réussi à maîtriser 230 foyers d’incendie de forêts qui avec une perte de 1.710 hectares de forêt, 1.127 hectares de maquis, 934 hectares d’herbes sèches et 680 arbres fruitiers, apprend-on auprès du directeur de l’information et des statistiques à la Direction générale de la Protection civile. Selon le colonel Achour Farouk, les wilayas les plus affectées sont Bejaia, Tizi-Ouzou, Bouira, Sétif, Skikda, Jijel et Souk-Ahras.  Pour ce qui est de la situation observée hier, les unités de la protection civile procédaient à l’extinction de 19 incendies à travers une dizaine de wilayas.
Il s’agit de Souk-Ahras, Skikda, Sétif et Bejaia avec 3 incendies chacune, Jijel (2), Bouira, Batna, Médéa, M’Sila, et Oum El Bouaghi avec un foyer chacun, précise la même source. Concernant les statistiques établies depuis le 1er juin dernier jusqu’au 29 juillet, le directeur de l’information de la protection civile révèle que les sapeurs-pompiers ont été confrontés à plus de 1.080 incendies au niveau de 34 wilayas, ayant occasionné la destruction de 2.691 hectares du massif forestier, 3.051 hectares de maquis et 1.423 hectares d’herbes sèches. Les incendies des récoltes ont réduit en cendres 2.981 hectares de blé et 76 hectares d’orges, ce qui représente une moyenne de 50 incendies déclenchés par jour. Il faut ajouter à cela la perte de plus de 50.000 arbres fruitiers dont 3.600 palmiers-dattiers. Les wilayas ayant enregistré le plus de dégâts sont Tizi-Ouzou, Bejaia, Tiaret et Saïda.
Les chiffres de cette année représentent cependant une baisse par rapport à ceux de l’année 2019 lorsqu’il était fait état de 1.073 incendies durant la période allant du 1er juin au 2 août, en sus de pertes de 2.553 ha de forêts, 2.346 ha de maquis et 4.220 ha de broussaille.      
Mohamed Mendaci
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions