samedi 30 mai 2020 08:03:00

Réalisation de la cité financière : La GEPIM relance le projet

Une enveloppe de 10 milliards de dinars a été allouée par la CNEP-Banque pour relancer ce projet.

PUBLIE LE : 18-08-2011 | 0:00
D.R

La nouvelle cité financière comptera deux tours de 17 étages, 4 bâtiments R+6 et un parking d’une capacité de 1.000 places.

La Société de gestion, de promotion et de réalisation immobilière (GEPIM), filiale de la Cnep-Banque, vient de lancer un nouvel avis d’appel d’offres national et international restreint pour la réalisation du projet îlot Belhaffaf, une cité financière dans la commune de Sidi M’hamed, au centre d’Alger. L’appel d’offres est destiné exclusivement aux entreprises ayant été déjà présélectionnées à la suite du précédent appel d’offres, lancé en juin 2010, précise la Gepim dans un encart publicitaire. Les entreprises, qui peuvent se présenter individuellement ou dans le cadre d’un groupement d’entreprises, doivent justifier d’une « grande expérience dans la réalisation, de capacités techniques et technologiques avérées et de moyens humains et matériels nécessaires au projet », selon la même source. Le cahier des charges restreint fixé par la Gepim à cet effet stipule que les soumissionnaires justifient d’un classement d’au moins à la 7e catégorie dans la classification algérienne, ou équivalent pour les entreprises étrangères, aient réalisé durant la dernière décennie des projets d’envergure d’une surface supérieur ou égale à 70.000 m2 et aient participé à au moins un des types de projets concernés. La Gepim, maître d’ouvrage du projet, qui accorde un délai d'un mois et demi pour le dépôt des dossiers, a fixé la date de l'ouverture des plis pour le 30 septembre prochain. La mission des entreprises qui seront sélectionnées portera sur la réalisation d’une cité financière de 120.000 m2 de surface  bâtie sur une superficie de sol de 16.200 m2. Les entreprises choisies seront également chargées d’effectuer la 2e  phase de la démolition partielle de la structure existante, des travaux d’adaptation et de mise en conformité de cette structure au nouveau projet et au règlement parasismique en vigueur, en plus des grands travaux de réalisation de la nouvelle cité. L’opération de démolition partielle de l’ancienne structure, à hauteur de 40%, avait été lancée en 2010, dont les travaux d’expertise et d’étude de sol sont assurés par un bureau d’études allemand (MW Zander). Une enveloppe de 10 milliards de DA avait été allouée par la CNEP-Banque pour relancer ce projet, à l’arrêt depuis plusieurs années et dont la livraison était prévue durant l’année 2012. La nouvelle cité financière comptera deux tours de 17 étages, 4 bâtiments R+6 et un parking d’une capacité de 1.000 places. Le rez-de-chaussée sera affecté aux agences bancaires, alors que le premier étage sera réservé aux activités financières telles que les assurances et les activités fiscales et parafiscales, a appris l’APS auprès de la CNEP-Banque. Le même étage comportera un espace réservé à des activités commerciales restreintes aux besoins de la cité, un centre de conférences et un centre d’affaires, en sus de grandes surfaces pour la restauration. Du 2e au 15e étages, il est prévu des espaces de bureaux adaptables à toute activité administrative à vocation financière (sièges sociaux des grands opérateurs financiers, activités libérales liées à la fonction financière, etc.), avec intégration de deux salles de conférences d’environ 300 places chacune avec annexes, selon la même source. La Gepim a été créée en 2003 à la faveur d’une convention entre la CNEP-Banque le Crédit populaire d’Algérie (CPA), avant que ce dernier ne cède, en 2008, sa part à la Cnep, devenue ainsi seule propriétaire du projet.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions