vendredi 14 aot 2020 21:12:34

Reportage, A la découverte du plateau de Tizi-Halouane : Des paysages époustouflants

Le pacage anarchique, une menace sur la flore

PUBLIE LE : 20-07-2020 | 0:00
D.R

La Prolifération des déchets, un désastre

Tizi Halouane est un site touristique et de villégiature relevant de la commune de Bounouh, à une quarantaine de kilomètres au sud du chef-lieu de wilaya de Tizi-Ouzou. Plateau verdoyant situé à lisière de la wilaya de Bouira, ce site sublime et étendu constitue en cette période de chaleurs caniculaires et de crise sanitaire causée par la pandémie de la Covid-19, l’unique attraction pour les habitants des villages limitrophes qui s’y rendent en famille pour passer de paisibles moments de détente et d’évasion sous l’ombre des cèdres au long feuillage qui couvrent une grande partie de ce plateau dominant plusieurs localités des wilayas de Tizi-Ouzou et Bouira.

Avec une vue panoramique sur de beaux villages accrochés au pied du majestueux Djurdjura, le plateau de Tizi Halouane, appelé aussi Tizi Oujaâvouv, est incontestablement l’un des sites de villégiature les plus distingués de la wilaya de Tizi-Ouzou, témoignent plusieurs randonneurs et campeurs rencontrés sur les lieux en train de profiter avec délectation de cette belle fresque naturelle dessinée par dame nature et la fraîcheur qu’offre cet air pur qui souffle en permanence sur ce plateau situé non loin de la splendide cédraie de Tala Guilef et le subliminal lac suspendu Tamda Ouguelmim, relevant tous les deux du Parc national du Djurdjura, contrairement à ce plateau qui relève de la Conservation des forêts de Tizi-Ouzou.
En effet, ce plateau est situé dans la partie la plus occidentale du Djurdjura et ne fait pas partie du Parc, nous a fait savoir le chef de secteur de Tala Guilef, Abdelaziz Mahdi, fervent défenseur du patrimoine forestier.
Le site de Tizi Halouane est coupé en deux parties par une route reliant Bounouh à la wilaya de Bouira. La première est constituée de cèdres et autres végétations, alors que la deuxième se décline en forme de plancher couvert d’herbes sèches en ce mois de juillet. Des arbrisseaux verdoyants occupent également certains endroits de ce plancher d’une beauté exceptionnelle à partir duquel s’offre pour le visiteur des vues imprenables sur la wilaya de Bouira et plusieurs villages de celle de Tizi-Ouzou.
Des troupeaux de vaches, moutons et chèvres broutent l’herbe dans certains couloirs situés en aval de ce plateau, a-t-on constaté lors d’une virée à travers ce site naturel enchanteur et aux paysages ensorcelants.
Les éleveurs ne se soucient nullement des dégâts que provoquent les bêtes à la végétation constituant ce plateau d’une beauté exceptionnelle. Selon Mahdi, le pacage effréné et incontrôlé constitue une véritable menace à la flore. La régénération de la végétation est sérieusement hypothéquée par cette présence massive et permanente de bétail dont les propriétaires ne semblent pas conscients des ravages qu’ils font subir à cette belle réserve d’oxygène, déplorent les amoureux de la nature et de l’éco-tourisme dont la wilaya de Tizi-Ouzou peut  devenir une référence tant elle dispose de plusieurs splendides sites naturels nécessitant des efforts de valorisation et de vulgarisation pour être une destination pour les visiteurs, particulièrement les amateurs de tourisme vert. Comme tous les espaces forestiers de la wilaya, la belle cédraie de Tizi Halouane est envahie par des visiteurs et campeurs peu soucieux de la protection de la nature et par là même de leur environnement et de leur santé. A notre arrivée sur les lieux, nous avons constaté qu’une partie de cette cédraie est «squattée» par des amateurs de boissons alcoolisées.
Des espaces sont jonchés de bouteilles en verre et en plastique, de cannettes ainsi que de sachets et de tessons et débris de bouteilles.
La réappropriation de ces pans de la cédraie est une nécessité absolue pour les jeunes des villages limitrophes au plateau, nous ont fait savoir deux jeunes habitants du village Ait Kaanane, rencontrés à hauteur d’une fontaine. L’état lamentable de certains endroits de ce beau site ne doit laisser indifférent aucun citoyen des villages limitrophes. «Cette situation nous interpelle tous. Des actions de sensibilisation seront menées à l’adresse des visiteurs dès la fin de la pandémie», disent-ils. Une autre partie de ce site est toutefois bien entretenue, se réjouissaient des visiteurs rencontrés sur place. Des groupes de familles s’y sont installés tranquillement.  Ces familles sont en pique-nique et des enfants couraient dans tous les sens à travers les troncs et sous l’ombre rafraîchissante de cèdres dans un parfait respect des recommandations des mesures sanitaires contre la propagation de la pandémie de coronavirus.
Comme dans d’autres espaces de détente, au niveau du site de Tizi Halouane, les citoyens  peuvent se procurer des sandwichs, des boissons gazeuses, des jus, du thé, de l’eau minérale fraîche auprès d’un restaurateur mobile disposant d’un fourgon aménagé.
Un site idéal pour le parapente
Certains vendeurs installés à la lisière du site proposaient des œufs durs, des cacahuètes, des friandises et de l’eau fraîche, alors qu’un autre a réservé un espace pour présenter à la vente de belles robes kabyles. Juste près de la cédraie, une place bétonnée sur laquelle est écrit «Parapente» était là pour renseigner le visiteur sur l’altitude du site et son importance pour le sport de parapente.
Pour se rendre à Tizi Halouane, les visiteurs peuvent emprunter le chemin intercommunal reliant Bounouh à Bouira, en traversant plusieurs beaux villages accrochés au majestueux Djurdjura.
Sur cette route qui monte, de féeriques paysages s’offraient à l’œil et invitaient à la poursuite de l’ascension. Tout est beau sur les deux côtés de cette route qui est aussi bien entretenue. Des décors naturels éblouissants s’offrent au fur et à mesure de la progression vers ce plateau. Juste avant l’entame de cette ascension à Tizi Halouane, nul ne peut ne pas voir le mausolée de Sidi Mhamed et la mosquée de Sidi Abderahmane, natif du village Baali et fondateur de la Tariqa «Errahmania». La patrie de Sidi Abderahmane, dit «Bouqebrine», qui fut un haut lieu de savoir religieux et de rayonnement cultuel et culturel, est aujourd’hui désertée, selon un citoyen de ce village.
La commune de Bounouh est aussi la région natale de deux monuments de la chanson nationale et patriotique, en l’occurrence le chanteur moudjahid Farid Ali, auteur de la célèbre chanson patriotique «Ayama Sber Ur tsru» et Mohand Said Oubelaid. Située à quelque 50 kilomètres au sud du chef-lieu de wilaya de Tizi-Ouzou, Bounouh est composée de plus de 20 villages et hameaux aussi beaux les uns que les autres. Ait Kaanane, Halouane, Ait Talha, Baali, Ait Si Ali, Tizi Meden, Amalou, Aourir, Bouzoula, Chebaba, Ibouhatene, Idjebarene, Thaghzout, Merdja, Tizi N Chreat, Ikhelfounene, Tizi El Had, Tamalouts, Zarour, Mezaourou, Tala Oulili, Tala Khelouf sont les villages composant cette commune qui dispose de l’un des sites les plus paradisiaques de la wilaya de Tizi-Ouzou, à savoir le plateau de Tizi Halouane, qui est en attente d’accueil de plusieurs investissements touristiques dans le cadre d’un projet de création d’une zone  touristique de montagne par la wilaya de Tizi-Ouzou.
L’APW de Tizi-Ouzou a, faut-il le rappeler, débloqué une enveloppe financière de l’ordre de 6 millions de dinars qui ont servi à l’établissement des études de viabilisation de ce plateau d’une superficie de près de 120 hectares.
Les premières ébauches de l’étude ont été présentées aux services concernés et le projet en est à sa troisième phase, nous a indiqué une source de l’APW.
Avec la concrétisation de ce projet d’envergure, c’est toute la région de Bounouh et les autres communes limitrophes qui sortiront définitivement de l’enclavement et du sous-développement, tant que le tourisme connaîtra inéluctablement un considérable boom avec tous ses dividendes financiers et créateurs d’emploi. L’intérêt que portent les autorités locales à ce site participera par ailleurs à sa préservation, sa promotion et sa valorisation.
Bel. Adrar

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions