lundi 19 octobre 2020 16:08:22

Dispositif spécial confinement de la gendarmerie à Boumerdès : Mobilisation et vigilance accrues

Les plages et lieux de loisirs strictement confinés.

PUBLIE LE : 14-07-2020 | 23:00
Ph. : Billal

De nos envoyés spéciaux à Boumerdès :  Neïla Benrahal et Bilal B.

Boumerdès, wilaya touristique par excellence, a changé de visage cet été. Des tranchées ont été creusées à l’entrée des plages, comme mesure dissuasive pour faire respecter le confinement imposé  par l'épidémie de coronavirus, alors que l’accès aux forêts est interdit par des monticules de terre.

Plages, forêts et jardins sont interdits d’accès à Boumerdès, la circulation à l’entrée de la ville et vers les wilayas de Bouira et Tizi-Ouzou est placée sous haute surveillance. Les véhicules qui ne disposent pas d’autorisation sont systématiquement refoulés. Les éléments de la Gendarmerie nationale sont sur tous les fronts pour veiller à l’application stricte des mesures de confinement sanitaire : maintien de l’ordre public, protection des personnes et des biens et lutte contre la criminalité, notamment le terrorisme, dans cette conjoncture particulière. Outre ces missions, les gendarmes poursuivent les enquêtes sur les grands dossiers de corruption. Reportage avec la GN de Thenia.

Les déplacements interwilayas interdits sauf exceptions

Le dispositif spécial mis en place à Boumerdès est adapté à l’évolution de la situation sanitaire marquée par la pandémie du Coronavirus, a-t-on constaté lors d’une tournée à Thenia, à l’est de la capitale. Le contrôle au niveau des barrages fixes est renforcé, notamment dans les points stratégiques menant vers Boumerdès et l’entrée de la capitale à l’instar du barrage d’Ammal, une commune frontalière avec la wilaya de Bouira, à l’entrée des gorges de Lakhdaria, à une trentaine de kilomètres de Boumerdès. La vigilance est de mise : les gendarmes veillent au contrôle de tous les véhicules et exigent les autorisations de déplacement, dans le respect des mesures barrières de prévention, à savoir le port de bavettes et le respect de la distanciation lors du contrôle ainsi que la prévention lors de l’examen des documents. «Les règles de prévention sont strictement respectées et appliquées. Pour preuve, aucun cas de contamination n’est enregistré dans les rangs de la GN», s’est félicité le chef de la compagnie de Thenia, le commandant Sofiane Kaour.
Il précise que, suite à la décision d’interdiction de la circulation des véhicules particuliers de et vers les 29 wilayas en confinement partiel, pour une période d'une semaine, des mesures ont été aussitôt prises. «Nous avons relevé des difficultés dans un premier temps, nous avons opté pour la sensibilisation des usagers de la route et nous relevons une adhésion des citoyens», ajoute l’officier supérieur. Pas de répit au niveau du point de contrôle d’Ammal sur la RN 5, qui connaît un trafic routier important et une présence des gendarmes 24h/24. Une centaine de véhicules immatriculés à Bouira, Tizi-Ouzou et dans les wilayas de l’Est sont soumis à un contrôle minutieux en moins d’une heure. «Seuls les détenteurs d’une autorisation peuvent accéder à la wilaya de Boumerdès ou des cas urgents, à condition de présenter un document médical. Les déplacements sont interdits, sauf exceptions strictes, et à condition qu'ils soient justifiés.
Ceux qui ne disposent d’aucune justification, sont sommés de rebrousser chemin, notamment ceux qui ignorent les nouvelles mesures», précise le commandant Kaour. Interrogé sur le contrôle de l’authenticité des autorisations, l’officier indique que «les gendarmes procèdent à la vérification des documents délivrés par l’administration, à savoir le wali et les chefs de daïra qui sont les seules autorisations prises en considération». Plusieurs usagers de la route ont été verbalisés. «Leurs véhicules ont été mis en fourrière et leur permis de conduire retiré pour huit jours, conformément à la loi. Il s’agit d’usagers qui ont tenté de violer les mesures de confinement, ajoute l’officier de la GN. Ici, à Ammal, la mission des gendarmes n’est pas facile et ne se limite pas au seul contrôle des personnes et véhicules mais également des marchandises transportées dans le cadre de la lutte contre la spéculation et la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, notamment la contrebande, le trafic de drogue et stupéfiants ainsi que le terrorisme en coordination avec les services de sécurité et les détachements de l’ANP, particulièrement dans cette région réputée pour être l’un des principaux fiefs des groupes terroristes de l’ex-GSPC et de l’ex-AQMI. La vigilance est de rigueur afin de déjouer des tentatives de circulation ou de redéploiement de terroristes profitant de la mobilisation générale des services de sécurité dans le cadre du dispositif de lutte contre la Covid-19. Des gendarmes casqués et équipés de gilets pare-balles surveillent tout mouvement suspect au niveau des gorges de Lakhdaria. Faisant preuve d’un haut degré de vigilance et de responsabilité, les éléments des différentes unités sont hautement mobilisés, notamment sur les routes et les lieux publics, les plages, les forêts et les jardins, les marchés, sous une chaleur de plomb. Le chef de la compagnie de Thenia précise : «Certes la saison estivale n’a pas été ouverte, mais un dispositif adapté a été mis en œuvre suite à l’interdiction d’accès aux plages et aux lieux de détente. Il consiste en l’intensification des patrouilles mobiles et la mise en place d’un dispositif fixe les week-ends». Les plages Kebkeb et Sables d’Or à Zemmouri El Bahri, situées dans des zones éloignées, étaient quasiment vides en cette journée caniculaire. Aucun signe de baigneurs, ni trace de parasols. Il n’y a pas âme qui se promène, se baigne ou bronze. Les plages de cette région, touristique par excellence, au nombre de douze relevant de la compétence de la gendarmerie de Thenia qui enregistrent à pareille période une grande affluence sont désertes.
La présence des gendarmes et les mesures prises semblent suffisamment dissuasifs. Les rideaux de tous les restaurants et crèmeries sont baissés et l’accès aux campings est également interdit. A l’entrée des plages de Thenia, des tranchées sont creusées pour interdire tout accès alors qu’au niveau des forêts à proximité des plages, des monticules de terre sont visibles. Selon l’officier supérieur les services de l’APC ont procédé à des travaux dans le cadre de l’application des mesures d’interdiction d’accès aux plages. «Nous avons opté pour la sensibilisation des estivants et baigneurs avant de passer à l’application ferme de la loi par un dispositif mobile et des descentes inopinées. Le contrôle est renforcé durant le week-end en prévision de toute tentative d’accès par une présence des gendarmes sur les lieux de 7h à 19h».

Plages et forêts sous haute surveillance

Outre l’interdiction de baignade, les éléments de la GN poursuivent leurs efforts contre le pillage de sable, un phénomène qui a pris des proportions inquiétantes ces dernières années. «Nous avons enregistré une maîtrise de ce fléau par l’intensification du contrôle routier et les descentes inopinées sur les plages et oueds», affirme notre interlocuteur. En effet, les deux brigades de la Sécurité routière de Thenia, ont redoublé d’efforts. «Plusieurs saisies ont été réalisées dans le cadre de la lutte contre la contrebande et notamment la spéculation. La BSR de Souk El Had vient de mettre la main sur plus de 2.500 sachets de lait destiné au marché informel lors d’un contrôle routier, la sécurité sanitaire et économique est l’un des défis majeurs», insiste-t-il.
Le dispositif spécial confinement mis en place à Thenia consiste également en des patrouilles dans les zones reculées. L’objectif est d’assister la population enclavée en cette conjoncture particulière, notamment sur le plan sanitaire et le travail de renseignement a été renforcé dans le cadre de la prévention de la pandémie du Coronavirus. «Certaines familles dans ces zones isolées ne déclarent pas une contamination, nous nous déplaçons alors, accompagnés des unités d’intervention de la Protection civile pour procéder à l’évacuation sanitaire de tout cas suspect. C’est une action de proximité qui s’inscrit dans le cadre de la prévention et la préservation des vies humaines afin d’éviter la propagation de la pandémie», explique l’officier. Le volume d’activité de la GN ne baisse pas et les interventions sont quotidiennes dans le cadre de la lutte contre la criminalité, à la brigade de Zemmouri, des mesures de prévention ont été prises au niveau des cellules. Les personnes en garde à vue sont soumises aux règles de prévention dans des cellules individuelles avec port obligatoire du masque et utilisation du gel hydro-alcoolique. Le chef de la compagnie de Thenia met en avant l’importance de la sensibilisation et de l’anticipation dans les missions de la GN. Sécurisation des commerces fermés, surveillance de sites sensibles, lutte contre la délinquance, les gendarmes de Thenia sillonnent de jour comme de nuit, les quartiers de Beni Amrane, Souk El Had, Si Mustapha et Zemmouri, sans relâche.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions