vendredi 14 aot 2020 19:57:23

Protection civile à Oran : Les plages et le coronavirus au programme

Les services de la Protection civile d’Oran ont réalisé 860 opérations de désinfection à travers les 26 communes ayant touché les espaces et les infrastructures publics, notamment celles qui accueillent les citoyens, a-t-on appris, hier, de M. Bellala, chargé de communication à la direction de wilaya.

PUBLIE LE : 08-07-2020 | 23:00
D.R
 
Les mêmes services ont effectué 928 opérations de sensibilisation à l’endroit de la population quant au protocole sanitaire et les mesures préventives visant à endiguer la propagation de la pandémie. Concernant la saison estivale, le dispositif de préparation entamé en janvier dernier est prêt à être mis en œuvre dès que les hautes autorités décideront de l’ouverture des plages et l’autorisation des baignades. 
Initialement, le dispositif sécuritaire devait entrer en vigueur le 31 mai avec 250 saisonniers, 34 chefs de postes et 34 adjoints. Avant chaque recrutement de saisonniers, la direction procède à une sélection des candidats au niveau de l’unité de la Protection marine au port. 
Les éléments sélectionnés bénéficient d’une formation de 15 jours au niveau de la même unité, assurée par des médecins et des professionnels. Cela concerne essentiellement les premiers soins et les actions d’urgences à entreprendre en situation de danger. Des maîtres-nageurs et plongeurs qualifiés ont pour mission de sillonner le littoral. Les équipes permanentes interviennent en particulier dans les grandes opérations, a-t-on expliqué. 
Concernant le volet aménagement et environnement, l’exécutif de la wilaya a dégagé l’année dernière, une enveloppe estimée à 60.000.000,00 DA prélevée du budget communal de la ville d’Oran soutenue par une aide financière de la wilaya pour la réhabilitation et la réfection des routes. 
Les travaux du réseau des grands boulevards et les périphériques sont à la charge de la direction de wilaya des travaux publics. 
Pour ce qui est des localités côtières, une aide financière totalisant 34 millions de DA a été accordée en 2017 à 16 communes. Cette subvention a été destinée à l’aménagement des plages ouvertes à la baignade, notamment pour l’acquisition de 180 cabines sanitaires, l'installation des douches, de l’éclairage public et l'adduction de l’eau potable. 
Les élus de l’APW ont proposé la création d’une EPIC chargée de la gestion des plages pour l’organisation des parkings et l’exploitation des solariums, des tables et des chaises, le nettoiement des plages, l’unification des services, la maintenance des équipements, l’aménagement et l’entretien des espaces verts, la création et l'exploitation des camps de vacances, notamment au profit des familles aux revenus modérés.
Amel Saher
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions