vendredi 14 aot 2020 21:17:59

Le ministre de la santé l’a affirmé hier : Le confinement total est exclu

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a affirmé hier à Alger lors d’une conférence de presse que «le rebond de la pandémie de la Covid-19 est une conséquence du non-respect des mesures de distanciation et de protection et du non-port des bavettes dans l’espace public».

PUBLIE LE : 06-07-2020 | 23:00
D.R
Le ministre fera remarquer que «le rebond est constaté par l’Organisation mondiale de la santé dans plusieurs pays et pas uniquement en Algérie». 
 
Le nombre de cas enregistrés s’explique aussi, poursuit-il «par la hausse sensible du nombre de tests de dépistage dans les laboratoires de l'Institut Pasteur à travers le pays». S’ajoute à cela «la nature spécifique du virus inconnue à l’heure actuelle avec des caractéristiques et une propagation qui ne sont pas encore identifiées».
Le ministre indiquera que «ce qui importe n’est pas la hausse du nombre des cas infectés, mais la prise en charge des malades». 
Le ministre mentionne qu’il serait «difficile de décréter le confinement total» et que la décision revient au Premier ministère, avant d’évoquer «les effets économiques négatifs sur la population et le pays». 
Néanmoins, il n’exclut pas «un confinement ciblé dans les communes ou les daïras qui enregistrent des cas élevés». Sur un autre registre, le ministre a annoncé l'activation de la plateforme dédiée à la prise de rendez-vous de traitement par la radiothérapie pour les cancéreux qui «sont dans une situation dramatique et ne trouvent pas les médicaments» qui sont extrêmement coûteux. L’Algérie «possède une cinquantaine d’accélérateurs linéaires pour la radiothérapie dont une quarantaine dans le secteur public, répartis dans 14 centres», affirme-t-il, avant d'ajouter que «d’autres verront le jour bientôt à Djelfa, Chlef et Béjaia».  Le ministre signale que «certains malades se déplacent au niveau des deux principaux centres d’Alger et de Blida». 
 
La numérisation des rendez-vous pour la radiothérapie
 
Benbouzid a déclaré que «la numérisation des rendez-vous d’hospitalisation est déjà engagée», expliquant que les services du ministère «passent à la vitesse supérieure avec l’exploitation de quatre sites à Batna, Sétif, Adrar et Béchar pour traiter les patients avec des rendez-vous les plus proches». 
Le patient sera pris en charge immédiatement au sein de l’un de ces nouveaux sites et aura le droit de choisir l’établissement au sein duquel il va pouvoir poursuivre son traitement. Ce sera une première étape qui permettra, selon le ministre, de tester les dispositifs techniques et «essayer de faire un constat afin d’avoir un œil sur les éventuelles défaillances pour aller vers la meilleure formule de prise en charge des patients».  Benbouzid promet de tout faire pour que tous les Algériens aient droit au même traitement.  Il qualifie la lenteur du processus de numérisation de «problème crucial qui a trop duré, qui fait des mécontents et crée de la panique». 
Tahar Kaidi
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions