vendredi 14 aot 2020 21:03:09

Les plages prises d'assaut

Le long week-end qui s'étale sur trois jours, vendredi, samedi et dimanche a été marqué par une affluence record sur les plages de la wilaya de Béjaïa.

PUBLIE LE : 05-07-2020 | 23:00
D.R
Des centaines de baigneurs ont pris d’assaut vendredi et samedi toutes les plages du littoral avec tous les risques d’aggraver la situation sanitaire, en l’absence totale des mesures barrières et de la distanciation sociale. 
Ainsi à 20 heures, heure du confinement partiel instauré à travers la wilaya, les baigneurs trouvent encore tout le plaisir de camper sur ces plages interdites à la baignade mais la réalité est tout autre car le contrôle est absent. 
Le Premier ministre Abdelaziz Djerad avait instruit les walis de prendre toutes les mesures nécessaires pour endiguer la propagation du virus en interdisant les rassemblements et la baignade sur les plages.
Or, à Béjaïa, les citoyens ne sont pas inquiétés et adoptent sans crainte des comportements irresponsables qui peuvent mettre en péril la vie des personnes. 
Dans les rues, la majorité des piétons ne portent pas de bavettes alors que certains commerces d’habillement et d’alimentation générale n'appliquent pas les mesures barrières et accueillent les clients, dont certains accompagnés d’enfants sans moyens de protection. 
Dans les transports publics, les usagers ne portent pas de bavettes. Dans les administrations, le port du masque n’est pas généralisé, surtout pour les agents de sécurité et les employés chargés de l’accueil au guichet. 
Face à cette situation, les médecins et personnels de la santé tirent la sonnette d’alarme alors qu’une frange de la population interpelle les autorités locales à agir fermement face aux personnes récalcitrantes dans les plages, les lieux publics et les commerces. 
De leur côté, les services de police soulignent que du 20 au 28 juin, 2550 personnes ont été soumises à des contrôles et 111 personnes ont fait l’objet de poursuites judiciaires pour non-respect des horaires de confinement partiel. 
21 véhicules ont été mis en fourrière et 151 commerçants verbalisés ainsi que 58 autres citoyens pour non-respect de distanciation sociale et 87 autres pour absence de masque.  Malgré l'action des services de police, de la gendarmerie et de la direction du commerce, les citoyens continuent de minimiser les conséquences de la pandémie et ne se privent pas des moments de plaisir sur les plages interdites à la baignade.
M. Laouer
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions