lundi 06 juillet 2020 19:34:49

M. Djerrad à Tindouf:L’Etat déterminé à soutenir l’industrie manufacturière

Le premier ministre, Abdelaziz Djerrad a effectué mardi une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tindouf où il s’est enquis de plusieurs projets socioéconomiques inscrits dans le programme de développement de cette wilaya du sud-ouest du pays

PUBLIE LE : 30-06-2020 | 15:30
D.R

 

. M. Djerad était accompagné, lors de cette visite, d’une délégation ministérielle comprenant les ministres de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri, de l’Agriculture et du Développement Rural, Abdelhamid Hamdane, de l’Education Nationale, Mohamed Oujaout, et des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi. M. Djerrad, a entamé sa visite par l’inspection du projet de réalisation d’un pôle cultuel et culturel à la cité Tindouf Lotfi où il visitera également un autre projet portant réalisation d’une plateforme logistique frigorifique d’une capacité de 5000m3.

             

L’Etat déterminé à soutenir l’industrie manufacturière

Lors de l'inspection d'un projet de réalisation d’un groupe d’entrepôts frigorifiques, M. Djerad a affirmé que l’Etat était déterminé à promouvoir l’investissement et à consolider l’industrie manufacturière.

«Nous œuvrerons à l’accompagnement de ce groupe qui contribuera à l'appui de la stratégie de l’Etat visant la régulation des produits agricoles, l’encouragement des paysans et la consolidation des capacités de stockage», a-t-il soutenu.

Les autorités s'engagent également à ériger la wilaya en région agricole, au vu des richesses abondantes que recèle le Sahara, ajoute le Premier ministre.

D’une capacité de 5.000 M3, ce projet dont le taux d’avancement des travaux est de 95% assurera, une fois mis en service, 25 postes de travail, selon les précisions fournies au Premier ministre sur place. Ledit projet devrait également permettre la consolidation des infrastructures en matière d’import-export.

La superficie globale de ce projet dont les travaux ont été lancés en novembre 2017, est de près de 5,1 hectare, ce qui offre, si besoin est, la possibilité de son extension, afin de le mettre au profit de la région pour la conservation des produits des agriculteurs et des éleveurs, à des prix symboliques, à même d’assurer la disponibilité de ces produits, tout au long de l’année, précise encore la fiche technique du projet.

           

Inspection du projet du centre culturel et religieux à la cité Tindouf Lotfi

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a inspecté, mardi, le centre culturel et religieux à la cité Tindouf Lotfi.

Le projet du centre culturel et religieux de la ville de Tindouf Lotfi «est une réalisation et un grand monument dont la wilaya a grand besoin, étant une ville enracinée dans notre religion», a déclaré M. Djerad, ajoutant qu'«il veillera à suivre ce projet important jusqu'à son parachèvement».

Il a salué, à cette occasion, toutes les personnes participant à la réalisation de ce monument ainsi que «tous ceux qui veulent du bien à l'Algérie et qui participent à son édification».

Selon les explications fournies au Premier ministre, les travaux du centre culturel et religieux avaient débuté en 2005 avant d'être suspendus puis repris en janvier 2017. Une enveloppe de plus de 495 millions Da avait été allouée à ce projet.

 

Projet de pompage d’eau potable:Djerad insiste sur la réception de l’ouvrage dans les plus brefs délais

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a insisté, mardi à partir de la wilaya de Tindouf, sur l’impératif du parachèvement du projet du complexe de pompage d’eau potable et de sa réception dans les plus brefs délais.

Lors de l’inspection du projet du complexe de pompage d’eau potable dans les cités «El Wiam» et «El Wifak», M. Djerad a affirmé l’importance d’accélérer le rythme de réalisation des travaux pour parachever le projet, en prévision de sa réception dans les plus brefs délais».     

L’autorisation de programme pour la réalisation de ce projet s'élève à 760 millions de dinars, dans un délai de 24 mois, au cours desquels il sera procédé à la réalisation de deux réservoirs d’une capacité de 10.000 m3 chacun, d’une station de pompage et d’un réseau de distribution d'une longueur de 4,9 km et d'un diamètre de 400 mm, selon la fiche technique du projet.

Réalisation des logements: Tenir compte de l’aspect esthétique

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a donné de fermes instructions quant à l’impératif de tenir compte de l’aspect esthétique et du cachet architectural dans la réalisation des agglomérations dans la région.

En visitant le projet de réalisation du pôle urbain 1402 logements, le Premier ministre a écouté un exposé sur le programme de logement de la wilaya et donné de fermes instructions aux responsables du secteur pour consulter des sociologues, voire des psychologues, avant la réalisation des agglomérations, en vue d’étudier les aspects psychosociologiques adaptés aux exigences de la population de la région, insistant sur l’importance d’effectuer des études préliminaires et d’utiliser des matériaux de construction locaux.

Aussi, il a souligné la nécessité de garantir toutes les structures sociales répondant aux exigences du citoyen, insistant sur l'aspect social et la nature de la région.

Concernant le choix des entrepreneurs, M. Djerad a exigé de confier les projets aux sociétés disposant des moyens matériels et humains suffisants, afin d’éviter les problèmes de retard dans la réalisation des projets ou l’annulation des marchés.

Le Premier ministre a déclaré, dans ce sens, que «la bureaucratie et le manque de transparence sont les véritables ennemis en matière de réalisation de projets», ajoutant que «dans le cadre de l'édification de l'Algérie nouvelle, il est impératif de changer toutes les anciennes méthodes de réalisation, en vue de répondre aux revendications des citoyens».

Il a rappelé, à cet effet, le communiqué du dernier Conseil des ministres dans lequel le président de la République avait donné des instructions pour la lutte contre la bureaucratie, en appelant les responsables à faire preuve d'un fort esprit de nationalisme.

M. Djerad a donné des consignes pour l'accélération de la cadence de réalisation des projets de logements, outre leur suivi permanent et continu dans le souci de répondre aux exigences des citoyens, soulignant la nécessité de tracer un plan d'action basé sur la coordination et l'accompagnement dans la réalisation de ce type de projets.

Concernant l'aménagement du territoire, le Premier ministre a insisté sur l'importance de réaliser des projets de logements, en assurant les différentes structures vitales dont les hôpitaux, les espaces verts, les services de la protection civile et les établissements éducatifs, plaidant, en outre, pour le respect de l'esthétisme culturel et architectural de la région, en aménageant des espaces symbolisant la ville du Sud, d'autant que l'Algérie dispose de «capacités matérielles et humaines» dans le domaine de l'intelligence architecturale».

 

Enseignement

Généralisation graduelle de la tablette électronique

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a indiqué, mardi depuis Tindouf, que le Gouvernement œuvrait à la généralisation graduelle de la tablette électronique au niveau des écoles et des lycées, en vue de réduire l’utilisation des manuels et d’alléger le cartable.

Lors de l’inspection du projet de réalisation d’un lycée sis entre les cités «Wifak « et «Wiam « au chef-lieu de la wilaya, M. Djerad a fait savoir que le Gouvernement visait «la généralisation de la tablette électronique à travers tout le territoire national, afin de réduire l’utilisation des manuels et d’alléger le poids du cartable, d'autant que les élèves maîtrisent désormais les TIC».

Le Gouvernement, poursuit-il, œuvrera à l’intégration graduelle des tableaux électroniques dans les écoles et les lycées, pour améliorer la qualité d’enseignement des élèves, grâce aux nouvelles technologies, en leur apprenant des contenus scientifiques et historiques consacrant les constantes nationales mais aussi adaptés au monde moderne.

M. Djerad a mis en avant le rôle important du secteur de l’éducation, le qualifiant de «vital», en ce sens qu’il assure la formation de l’élite qui mènera le pays à bon port, outre son rôle dans la formation des futurs femmes et hommes qui «seront appelés à préserver l’identité nationale et à œuvrer à se frayer une place dans le monde, à travers les connaissances morale, historique et civilisationnelle».

A cette occasion, les responsables du secteur ont présenté, sur le site, au Premier ministre un exposé sur les projets relevant du secteur de l’Education au niveau de la wilaya dont la réception de 19 projets au début de la prochaine rentrée scolaire.

Le taux d’avancement des travaux de ce lycée s’élève à 90% avec la consécration d'un montant de plus de 359 millions DA.

D'une superficie de 2,50 hectares dont 6.600 m2 bâtis, le projet comprend un pavillon pédagogique, une cantine de 200 repas, une salle de sport couverte et cinq logements de fonctions, selon la fiche technique du projet.

Le Premier ministre a donné des instructions quant à l'impératif respect des normes de qualité dans la réalisation des travaux et l'aménagement d’espaces pour le sport et la lecture.

 

impérative exploitation de l’énergie solaire pour booster l’investissement

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a plaidé, mardi depuis la wilaya de Tindouf, pour l’exploitation de l’énergie solaire pour booster l’investissement agricole notamment saharien qu’il a qualifié de «projet national».

M. Djerad s’est rendu dans une exploitation agricole réservée à la plantation de l’arganier où il a suivi un exposé sur le programme de renforcement du raccordement des exploitations agricoles au réseau électrique, dans le cadre du développement de l’agriculture saharienne, insistant, dans ce sens, sur l’exploitation de l’énergie solaire en vue de booster l’investissement agricole.

Il également appelé les responsables du secteur à veiller au raccordement de tous les projets au réseau électrique, rappelant des instructions du président de la République lors du dernier Conseil des ministres concernant le raccordement des zones industrielles et des exploitations agricoles à ce réseau.

 «Il est inconcevable de réaliser des projets sans leur raccordement à l’électricité» a-t-il déploré, estimant que l’agriculture saharienne constitue un projet national à concrétiser dans les plus brefs délais, en ce sens qu'il est à même de booster le développement et de créer des postes d’emploi».

A ce propos, il a rappelé la création d’un ministère chargé du développement des énergies renouvelables dans le cadre du dernier remaniement ministériel.

Le gouvernement, poursuit-il, prendra des mesures en vue de faciliter l’acquisition des panneaux solaires, affirmant que l’Algérie dispose d'usines de production de ces équipements.

Le Premier ministre a également appelé à l’intégration des universités et des laboratoires dans le programme de développement de l’agriculture saharienne et à l’utilisation des énergies renouvelables, indiquant que ces efforts visent la réduction de la facture d’importation et des transferts en devises.

A cet effet, il a écouté les préoccupations des agriculteurs de cette exploitation agricole liées notamment à la levée du gel sur les activités de forage de puits profonds à même de relancer le secteur agricole, faisant état d'une «volonté politique de soutenir les investisseurs privés dans les régions du Sud du pays».

Plaidant pour la lutte contre la bureaucratie et l'encouragement des investisseurs dans les entreprises industrielles et agricoles, M. Djerad a fait savoir que l'Etat mettra tous les moyens à la disposition des agriculteurs «à condition de se conformer à un contrat moral» liant les deux parties».

Il a fait part de la disposition de l'Etat à dépêcher des ingénieurs agronomes sur le terrain pour examiner les préoccupations des agriculteurs.

Selon les responsables locaux, la wilaya de Tindouf, qui produit des légumes, des dattes et des olives, dispose d'une superficie cultivable estimée à 158.422 hectares.

Lors de sa visite à la plateforme logistique frigorifique d’une capacité de 5000 m3 située à la cité Tindouf Lotfi, M. Djerad a insisté sur l'importance de cette structure pour une région telle que Tindouf et de son rôle dans la consolidation de l'industrie manufacturière.

Il a, dans ce sens, appelé la wali à accélérer la cadence des travaux afin de réceptionner le projet avant la fin de l'année en cours.

APS 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions