lundi 06 juillet 2020 18:33:02

Commentaire : Le temps du changement

La riposte contre la pandémie qui a pris, cette semaine des proportions inquiétantes, se renforce. Un plan d’action a été conçu pour enrayer la progression de la Covid-19 et faire face au déni de réalité pratiqué, en toute inconscience, par certains citoyens ou, pour des raisons bassement politiciennes, par les tenants du chaos tentant de faire main basse sur le néo-Hirak.

PUBLIE LE : 30-06-2020 | 0:00
D.R
 
«La lutte contre la pandémie est une responsabilité collective à travers l’ensemble du territoire national car il y va de la santé et de l’intégrité des citoyens», a affirmé le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, dans son intervention en Conseil des ministres tenu le 28 juin. 
Un durcissement des sanctions contre les contrevenants a été prôné pour mettre fin aux comportements irresponsables peu respectueux des gestes barrières et de l’obligation du port du masque et insensibles aux sacrifices de tous ceux qui ont donné leur vie pour préserver celles des autres et éviter des drames humains quotidiennement vécus par les familles des victimes.  A cet effet, le Président a instruit le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, d'examiner les mesures appropriées pour briser la chaîne de contamination.  Pour une meilleure maîtrise de la situation, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a été également chargé d’établir des statistiques par wilaya et d'utiliser l’avion mis à sa disposition pour  effectuer des visites sur le terrain et vérifier la véracité des informations faisant état des insuffisances dans la prise en charge des patients et couper court aux rumeurs.  Forte de plus de 13.000 lits, de 252.000 tests de dépistage et de masques chirurgicaux et de stocks de médicaments en quantité suffisante ainsi que d'un personnel soignant qualifié, l'Algérie dispose de capacités de riposte à hauteur du défi.  Il appartient dès lors aux citoyens de faire preuve de plus d’engagement pour permettre une sortie rapide de la crise et l’amorce de la reprise économique dans les meilleures conditions, car le temps du changement, revendiqué avec force par le peuple, n’attend pas et ne peut aucunement faire l’objet de surenchères ou de pratiques néfastes. 
«Nous sommes dans une véritable course contre la montre pour construire une économie non rentière», a souligné le président de la République, appelant le gouvernement à faire preuve de dévouement, d’abnégation et de sincérité pour gagner la bataille de la confiance et remettre sur  rail le développement économique et social. 
Tel est aussi le sens profond du remaniement ministériel effectué en relation directe avec les besoins sociaux en matière d’électrification et de raccordement de gaz des zones industrielles et agricoles notamment au Sud. 
A ceci, il faut ajouter que le sens du devoir patriotique des travailleurs de la raffinerie de Sidi Rezine (Alger), digne des sacrifices de leurs aînés remportant la bataille des nationalisations, a prévalu.
L’Algérie du changement socio-économique peut fièrement, à la faveur de la relance du méga projet de construction du port d’El Hamdania (Cherchell) en partenariat avec la Chine, rêver d’un avenir à la dimension de ses potentialités et de sa place dans la région et dans le nouveau monde en refondation.
Larbi C.
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions