lundi 06 juillet 2020 19:37:48

Association nationale des commerçants et artisans : Propositions pour moraliser l’acte commercial

Le président de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA) affirme que son organisation a formulé une série de propositions qu’elle présentera au ministre du Commerce lors de la rencontre conjointe sur la moralisation de l’acte commercial, prévue prochainement.

PUBLIE LE : 30-06-2020 | 0:00
D.R
 
Selon El Hadj Tahar Boulenouar, joint, hier, par téléphone, les propositions comprennent quatre axes, à savoir la promotion de la relation des professionnels avec le consommateur, l'amélioration des conditions de concurrence, le rôle social des professionnels et enfin les aspects juridiques. 
La commission de moralisation de l’acte commercial présidée par le ministre du Commerce, Kamel Rezig, entamera ses rencontres consultatives à partir de la semaine prochaine, en présence de différents départements ministériels, organisations professionnelles et associations de protection des consommateurs, qui ont tracé un programme de travail et formulé leurs propositions.
L’association a tenu récemment une réunion pour tracer le programme de travail et formuler ses propositions, de même que les ministères concernés, en l’occurrence ceux de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, du Commerce, des Finances, de l’Agriculture et du Développement rural, de l’Industrie, de la Pêche et des Ressources halieutiques, de l’Industrie pharmaceutique, du Tourisme et de l’Artisanat.
Le président de l’ANCA rappelle que le ministère du Commerce avait créé huit sous-commissions restreintes qui entameront bientôt leurs travaux. Elles travailleront sur la moralisation du marché des fruits et légumes frais, du commerce des viandes rouges et blanches, des poissons et des œufs, des produits d’épicerie ou encore le domaine des produits de nettoyage, cosmétique, maintenance et droguerie. 
Elles s’intéressent aussi à la moralisation dans le domaine de l’électroménager, de l’équipement ménager et le mobilier. L’habillement, les chaussures et le cuir étaient enfin au secteur des services et des espaces commerciaux. Lors de sa première réunion, l’ANCA a mis l'accent sur plusieurs points et examiné les moyens de protéger le produit national et la levée des taxes sur les produits commercialisés.
Est aussi réclamée la révision du système de montage et du système juridique et fiscal.
Les caisses de sécurité sociale et l’activation du contrôle des commerçants et la prévention contre les dépassements sont aussi au programme, rapporte Boulenouar. Il écarte l'éventualité du gel des activités commerciales dans le cadre du renforcement des mesures préventives pour lutter contre la Covid-19 tout en soutenant les sanctions infligées aux contrevenants, tels les propriétaires des grands espaces et centres commerciaux. 
Il fait état de l’enregistrement de 1.000 violations des procédures de quarantaine au cours des dix derniers jours dans de nombreuses wilayas dont Annaba, Sétif, Constantine, et la fermeture temporaire de plus de 10 commerces.
Salima Ettouahria 
 
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions