jeudi 23 fvrier 2017 01:24:00

Histoire : Sidi M'hamed Bou Qobrine le saint aux deux tombeaux

Sidi M'hamed “l'homme aux deux tombeaux”), personnalité soulie du XVIII" siècle originaire des montagnes de Kabylie, est le fondateur de la confrérie soulle Rahmaniya.

PUBLIE LE : 16-08-2011 | 0:00
D.R

Sidi M'hamed “l'homme aux deux tombeaux”), personnalité soulie du XVIII" siècle originaire des montagnes de Kabylie, est le fondateur de la confrérie soulle Rahmaniya. Son nom figure sur la liste des sept saints d'alger , parmi lesquels, Sidi Abderrahmane 1-:1- Thaalibi, Sidi Boudjemaa, Sidi Ahmed Ben Abdcllah, Sidi Ahmed EI-Ketlani, Sidi El-Ghobrini, Sidi Ouali il appartenait à la tribu des Guejtoula d'où le surnom d'EI-CJuejtouli, El Djerdjeri pour le Djurdjura d'où il venait et EI-Azhari pour l'université al-A/har où il va étudier vers l'âge de vingt ans, Si di M'hamed est issu de la faction des At-Smaïl dans la région de Boghni en Kabylie de la tribu berbère des Iguejtoulen, où il naquit, selon certaines sources, vers 1720. Issu d'une famille maraboutique, il fut très tÔt dirigé vers les sciences de la religion musulmane. Il étudia dans une des zaouïa du Djurdjura surnommé" Montagne de la lumière» (I)jehe! Ennour). Il apprit le Coran et les fondements de la religion auprès du Cheikh Sidi 1 lussein Ibn Aarab des At-Iraten, qui ronda sa zaouïa après son retour d'Egypte.
A l'époque, toutes les zaouïates du pays enseignaient la langue arabe, le Coran, le hadith, le liqh, la charia, la poésie mais également les mathématiques et l'astronomie.Très jeune déjà il commence à étudier les sciences religieuses dans sa région d'abord, Par la suite il entreprit son voyage en Orient pour approfondir sa science et compléter ses connaissances. Mïlllmcd Ben Abdcrrahmane va alors à l'université al-Azhar en Égypte pour étudier. Il réside dans le riollok (galerie) des maghrébins, Là il se lie d'amitié avec« le petit Malik» (fameux commentateur de Khalil), le cheikh Ahmed Lddcrdir (1715-1786), qui prendra la succession du cheikh AI
1 lafilaoui, à la tête de la tariqa Khalwatiya, Par l'entremise d'Edderdir, Sidi M'hamed rencontrera le cheikh El Hatnaoui qui l'initia, dirigea sa progression dans la tariqa et le jit entrer en khalwa, « retraite », Si di M'hamed adopte cette Tariqa ct s'y attache. Après quoi le cheikh El Hafnaoui l'envoie pour un long périple en Inde et au Soudan où il initia, parmi d'autres, le sultan du royaume de Darfour. Sa Sayaha (voyage spirituel) dans ces contrées durera six années, Puis de retour en Égypte, El Hafilaoui l'autorisa à repartir dans son pays, Après une ahsence de 30 ans, il revint dans sa faction les At-Smaïl et fonda vers 1 183 de l'hégire, la première zaouIa Khalwatiya d'Afrique du Nord. Il initia de nombreux disciples autochtones dont Sidi Errahmouni auteur d'ouvrages de grammaires et de jurisprudence dans le rite malékite. La khalwatiya est une pratique soufi, une voie« tariqa » parmi les nombreuses voies « toroq » adoptées par les soufis, chacun à sa manière, pour« atteindre la Vérité n, l,a Khalwatiya tire son nom du mot kha!wa qui signifie retraite, et pour la tariqua khalwéltiya, la retraite spirituelle du pratiquant en est le principe fondamental. En réference à la retraite spirituelle de Mahomet, dans la grotte de Hira, et à la retraite du prophète Moïs!: sur k mont Sinaï. Le Khalwati, ou Khalwi doit se retirer dans une grotte ou alors dans une piècc JCrml'c, pour pratiquer la prière, la méditation, le wird, c'est-à-dire la récitation du Coran et le dhikr  qui est l'invocation des noms de dieu. Cette retraite avec très peu de nourriture, est d'une durée illimitée avec un minimum de trois jours quand même.
 Mohamed Bentaleb

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions