lundi 06 juillet 2020 19:35:48

Appropriation de la voie publique : La loi du plus fort

S'approprier des rues et des artères n’étonne plus personne. Tout le monde joue à l’apprenti métreur lorsqu’il est question de s'offrir ces «carrés» indispensables pour caser son véhicule.

PUBLIE LE : 27-06-2020 | 0:00
D.R

Les habitants, les commerçants,  les administrations, les visiteurs et les passagers aussi s'adonnent à ce sport favori, tous les jours que Dieu fait, pour faire de la voie publique sa propriété privée, gérée avec l'esprit « Je suis chez-moi dégagez !».  Barres de fer, chaises, chaînes, casiers, cartons et autres obstacles sont dressés afin d'éviter que des inconnus ne viennent placer leur voiture.  Aujourd'hui, dans les quartiers  commerçants, les propriétaires de magasins très souvent jouent au shérif pour se faire entendre et imposer leur suprématie vis-à-vis de ce qu'ils qualifient de droit au stationnement autoproclamé. Ces comportements s'élargissent malheureusement pour concerner les quartiers résidentiels qui vivent le cauchemar au quotidien. Il faut dire que la notion d'espace public chez- nous est loin de faire partie des sacralités. Pour certains, user de ce genre de passe-droit est à inscrire dans les comportements de tous les jours, peu importe les désagréments causés aux autres usagers. Restituer à nos rues et artères leur cachet d'équipement d'utilité publique s'impose face à tous ces dérapages et dysfonctionnements normalisés, faute de civisme. Des opérations sont certes lancées par les services de police afin de libérer les voies mais elles ne sont pas inscrites dans la durée. La dernière action initiée il y a quelques jours, conjointement avec les services de l’APC de Sidi M'hamed ne peut être que saluée puisqu’elle a réconcilié le citoyen avec son environnement. Multiplier les interventions est plus que nécessaire pour réhabiliter l'espace public utilisé à des fins personnelles qui portent atteinte à la vocation de ces équipements vitaux dans les villes. Pourtant, l'article 144 du code pénal pénalise ce genre de comportements.                    

 
Samia D.
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions