samedi 26 septembre 2020 19:33:58

4e anniversaire du décès de Mohamed Abdelaziz : Hommage à une figure centrale de la cause sahraouie

Quatre décennies de lutte, des acquis et des lueurs d’espoir

PUBLIE LE : 01-06-2020 | 23:00
D.R

Le peuple sahraoui a commémoré, dimanche, le 4e anniversaire de la mort du Président Mohamed Abdelaziz (1948-2016),  «leader unique» et «figure centrale» qui a tracé la voie de la libération des Sahraouis de l’occupation marocaine.

Le président sahraoui, Brahim Ghali, a, dans son allocution à l’issue d’un forum (4e du genre) tenu à l’occasion de la disparition du leader sahraoui, rendu hommage à un «leader unique» et une «figure centrale» dans la lutte du peuple sahraoui et les luttes des peuples en général pour la liberté, la dignité et l'indépendance». Honorant son combat pour la libération de son peuple, Ghali a dit : «Mohamed Abdelaziz a passé sa vie, jusqu'à ses derniers instants, au service de la cause nationale, avec dévouement et loyauté, à veiller sur l’intérêt national suprême, quels que soient les sacrifices et tout en étant confiant quant à une sûre et inévitable victoire».
Il y a quatre ans, jour pour jour, le peuple sahraoui perdait «un leader unique, dans son courage, sa détermination et sa capacité à planifier dans le domaine militaire, sa perspicacité et sa sobriété dans sa gestion de divers aspects de la question nationale, sur divers fronts, à l'intérieur et à l'extérieur», a ajouté le président Ghali.

Quatre décennies de lutte,  des acquis et des lueurs d’espoir

Evoquer la figure de Mohamed Abdelaziz, pour Ghali, c’est parler aussi des acquis de la cause sahraouie au cours des quatre dernières décennies. Les réalisations obtenues sous sa direction «dans une atmosphère marquée par des conspirations haineuses de l’occupant marocain, généreusement soutenu par les forces d'injustice les plus puissantes dans un monde, reflètent la distinction du martyr, sa clairvoyance et sa réflexion stratégiques», a rappelé le Président. Cela montre également, soutient-il, «la force, la persévérance, la détermination et la volonté d'acier de ce peuple patriotique, et sa ferme détermination à arracher la victoire et l’achèvement de la souveraineté de son Etat sur l'ensemble du territoire national».
Par conséquent, «ce forum est un message du peuple sahraoui à l'Etat occupant (Maroc) d'abord et à tous ses alliés et amis dans le monde, qu'il continue sur la voie de libération tracée par les martyrs, sans hésitation et sans recul, vers la réalisation de ses objectifs, quel que soit le prix et le temps requis», a souligné le Président.
A l’occasion de cette rencontre qui se veut un «forum d'honneur» en souvenir de Mohamed Abdelaziz, le Président Ghali a mis l’accent sur la nécessité «de garder à l’œil les défis et enjeux actuels et tout ce que cela implique comme mobilisation soulignée par le 15e congrès du Front Polisario».

S’inspirer des valeurs nationales  de l’homme 

Il a rappelé en outre que ce forum est une invitation «ouverte» en particulier à la jeunesse sahraouie, pour «représenter les valeurs nationales, sociales et humaines inspirées du parcours du leader et tous les martyrs de la cause nationale».
Par ailleurs, les autorités sahraouies ont autorisé le recueillement de dizaines de personnes près du domicile familial du défunt, tout en respectant les mesures préconisées pour freiner la propagation de la Covid-19. Ont pris part à cet hommage, entre autres invités, des compagnons de lutte du dirigeant décédé, ainsi que des proches à lui et une partie des autorités locales.
Le 17 avril 1947 à Smara (Sahara occidental), est né l'homme politique et leader de la révolution du peuple sahraoui. Il a participé à la fondation du Front Polisario et après la mort d'El-Ouali Mustapha Sayed, il est devenu son secrétaire général en 1976. En 1982, il a été élu président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) jusqu'à sa mort, le 31 mai 2016.
Depuis 1976, Abdelaziz est l'homme qui a mené la lutte pour l'indépendance du peuple sahraoui des champs de bataille aux couloirs de l'ONU, où le processus stagne toujours en raison de l'intransigeance du Maroc, soutenu par la France.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions