samedi 26 septembre 2020 18:49:37

Haut-Commissariat à l’amazighité : Relance du projet d’exégèse du Coran en tamazight

Le projet de l'exégèse du Coran en tamazight, initié par le Haut-Commissariat à l'amazighité, n'a pas connu de suite depuis la mise en ligne de la première partie en 2018. Réalisé en mars 2016 par cheikh Si Hadj Mohand Tayeb, dans le cadre du groupe de travail mixte HCA-ministère des Affaires religieuses, celui-ci est «prêt à poursuivre le travail», a précisé Aziri Boudjemaâ, cadre supérieur au HCA.

PUBLIE LE : 31-05-2020 | 23:00
D.R

Le projet de l'exégèse du Coran en tamazight, initié par le Haut-Commissariat à l'amazighité, n'a pas connu de suite depuis la mise en ligne de la première partie en 2018. Réalisé en mars 2016 par cheikh Si Hadj Mohand Tayeb, dans le cadre du groupe de travail mixte HCA-ministère des Affaires religieuses, celui-ci est «prêt à poursuivre le travail», a précisé Aziri Boudjemaâ, cadre supérieur au HCA. 

«Il ne faut pas oublier que cette exégèse amazighe écrite en caractère arabe est une première en Algérie et au Maghreb. Il y a eu quelques traductions au Maroc, mais c'étaient des initiatives individuelles», a-t-il expliqué, soulignant, que le HCA a pris les choses en main avec un travail de groupe sous forme de comité.
Ce document mis en ligne est intitulé Tasuqqilt n usegzu n Leqwran ar Tmaziɣt, réalisé aussi en support numérique, en braille et en support audio enregistré dans les studios de l'agence Algérie presse service avec la voix de Boualem Djouheri, un des membres de ladite commission. Mais ce projet demeure en instance à cause du retrait du ministère des Affaires religieuses.
Le HCA estime qu'une reprise rapide des travaux de ce projet sert les citoyens en élargissant leur accès au Coran surtout pour ceux qui ne connaissent pas l'arabe. Le HCA va adopter une nouvelle stratégie pour reprendre la tâche en ventilant le travail sur plusieurs groupes à Bouira, Béjaïa et Alger qui soumettront leur travail devant la commission du HCA pour modification, annulation ou validation. Par ailleurs, et au vu de la riche composante de la langue amazighe de par la diversité de ses dialectes, le HCA ambitionne de poursuivre l'exégèse en kabyle puis permettre son adaptation en chaoui et mozabite, a expliqué Aziri.
Kafia Ait Allouache
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions