dimanche 05 juillet 2020 18:07:36

Confinement : Les Algériens s’adaptent

Après Ramadhan et l’Aïd-el-Fitr, qui se sont déroulés dans des conditions particulières cette année, les Algériens aspirent à reprendre progressivement leurs habitudes.

PUBLIE LE : 30-05-2020 | 0:00
D.R
La pandémie du coronavirus a bouleversé le quotidien de nos compatriotes qui, tout en prenant le maximum de précautions, font des efforts pour s'adapter à la situation. 
 
Dans ce sillage, il convient de rappeler que le port du masque est devenu obligatoire dans l’espace public et ce, depuis le premier jour de l’Aïd. À la place Emir-Abdelkader, une écrasante majorité de passants portaient le masque ou la bavette. Non loin de la Grande poste, dans une agence téléphonique, les mesures de distanciation étaient rigoureusement appliquées et l’accès au local réglementé. Entamant la conversation avec Boualem, buraliste du coin, ce dernier dit avoir appris à vivre avec la pandémie en ayant mis en place des mesures strictes pour empêcher sa propagation. «Je m’informe beaucoup sur internet des mesures que l’on peut prendre pour limiter au maximum la diffusion de la maladie», a-t-il fait savoir avant d’ajouter qu’il a procédé à l’installation de plexiglas pour limiter le contact avec les clients. Conformément à la réglementation, il n’autorise pas l’accès à son local à plus de trois personnes à la fois et a mis à la disposition de ses clients du gel hydroalcoolique. 
 
Poursuivant notre virée, nous nous sommes rendus dans un grand magasin de distribution à Alger-centre où nous avons constaté que les mesures adoptées sont aussi rigoureuses : contrôle de la température à l’entrée et mise à disposition de gel désinfectant. Au niveau des caisses, un marquage à été mis en place pour le respect de la distanciation sociale et les agents de sécurité veillent à ce que tout le monde respecte les mesures sanitaires. 
 
En empruntant l’avenue Docteur-Saâdane vers la place Audin, nous rencontrons des jeunes scouts musulmans qui procédaient à la désinfection de la mythique place du centre-ville.
Pour Abdelmoumen, un jeune scout très engagé, c’est un devoir patriotique de se mettre à la disposition du pays dans une période aussi difficile pour l’humanité entière. «En temps de paix, tout le monde soutient qu’il est doté de courage or pour moi c’est dans les moments difficiles que l’on peut voir sur qui on peut compter», a-t-il déclaré. 
Enfin, il convient de signaler que l’APC d’Alger-centre a installé, il y a quelques semaines, sur plusieurs grands axes de la capitale, des points de désinfection permettant aux citoyens de se laver les mains. Ainsi, pouvoirs publics, associations et citoyens ont progressivement appris à vivre avec la maladie en mettant en œuvre le maximum pour limiter 
sa propagation.  
Sami Kaïdi
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions