dimanche 05 juillet 2020 18:43:28

Béjaïa : Le laboratoire de dépistage du Coronavirus reprend ses activités

Après une interruption des analyses de 10 jours pour absence de kits de prélèvements, le laboratoire de dépistage du coronavirus de la faculté de médecine de l’université Abderrahmane-Mira de Béjaïa a repris ses activités, jeudi dernier.

PUBLIE LE : 30-05-2020 | 0:00
Après une interruption des analyses de 10 jours pour absence de kits de prélèvements, le laboratoire de dépistage du coronavirus de la faculté de médecine de l’université Abderrahmane-Mira de Béjaïa a repris ses activités, jeudi dernier. 15 prélèvements sur des personnes suspectées, atteintes de cette pandémie, ont été réceptionnés au niveau du laboratoire du CHU de Khellil-Amrane, puis ont été acheminés vers le laboratoire de la faculté de médecine de Béjaïa. Un lot de 250 kits de dépistage a été acquis au profit du CHU de Béjaïa et de la faculté de médecine après une intervention du wali auprès de l’Institut Pasteur d’Alger. Une autre commande de kits a été effectuée auprès d’un fournisseur afin de répondre à la demande d’analyse durant cette période de pandémie qui nécessité une prise en charge locale et l’annonce des résultats d’analyses dans la même journée. 
Ainsi, selon le directeur de la santé de la wilaya, il y a eu, jeudi, 3 nouveaux cas confirmés à Béjaïa, à El-Kseur et à Amizour, et 133 patients sont toujours hospitalisés et 11 nouveaux cas suspects sont signalés à El-Kseur, à Melbou, à Kherrata et à Béjaïa. Depuis le début de la pandémie, 600 patients ont été hospitalisés au CHU dans 5 établissements hospitaliers de la wilaya, dont 377 cas examinés par PCR et 223 cas par scanner. 13 patients sont en attente des résultats de contrôle, 2 patients sont placés en soins intensifs et 1 patient intubé. Ainsi, la wilaya de Béjaïa n’a pas enregistré une stabilité de l’évolution du Covid-19 et le facteur humain est la principale cause, avec le non-respect des mesures de prévention et de confinement. Les autorités locales, les médecins et les imams ne cessent de lancer des appels, chaque jour, aux citoyens. 
Une partie de la population n’hésite pas à violer les règles de confinement, incluant les gestes barrières, la distanciation sociale et le port du masque, mettant la santé des autres citoyens en danger, en raison de la persistance du coronavirus.
M. Laouer
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions