mercredi 19 septembre 2018 13:00:24

En raison des fortes chaleurs : 777 incendies ont ravagé 1.514 hectares

Baisse sensible du nombre d’hectares ravagés

PUBLIE LE : 11-08-2011 | 0:00
D.R

«777 feux de forêt ont détruit 1.514 hectares». C’est le bilan établi par la Protection civile à travers le territoire national au cours de la période allant du 1er juin au 10 août», selon  le lieutenant Nassim Bernaoui, chargé de la communication à la Direction générale de la Protection civile. Ces feux de forêt sont survenus dans 31 wilayas. Les plus touchées sont Tissemsilt, avec 21 incendies, Tipaza, 14, Tlemcen et El Tarf 13, ainsi que deux wilayas situées dans le nord-est du pays (Béjaïa 12 et Tizi Ouzou 10).  Contacté  hier, le lieutenant Bernaoui a souligné que «cette année, le nombre des hectares ravagés est en nette régression par rapport à la même période de l’année précédente. Cette amélioration est due aux moyens mis en place cette année et à la bonne préparation des éléments de la Protection civile. En plus de cela, plusieurs brigades mobiles sont mobilisées dans les zones forestières au niveau des plus importants massifs». Concernant les incendies des maquis, il a révélé que «durant cette période, 1.259 hectares ont été ravagés par 66 incendies. Le patrimoine sauvé est de 581 ha». La Protection civile a fait également état de 443 feux qui ont détruit 807 ha de blé et 79 ha d’orge, alors que 2.412 ha de blé et 361 ha d’orge ont été sauvés des flammes. Par ailleurs, la même source a souligné que «151.917 ha de bottes de foin ont subi aussi les ravages des incendies, dont 40.210 ha ont été sauvés». En ce qui concerne les arbres fruitiers et les palmiers, notre interlocuteur a fait savoir que «14.909 arbres fruitiers et 3.487 palmiers ont été ravagés par les flammes. Le patrimoine sauvé est constitué de 9.013 arbres fruitiers et 16.851 palmiers». Dans le même ordre d’idées, le lieutenant Bernaoui a mis l’accent sur le nombre d’incendies, indiquant qu’une moyenne de deux à trois feux de forêt par jour a été enregistrée, à cause principalement de la chaleur.  En comparant le nombre des incendies enregistrés durant cette période par rapport à l’année précédente, nous constatons une baisse du nombre d’hectares ravagés et ce, malgré une hausse du nombre d’incendies.
Makhlouf Ait Ziane
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions