lundi 06 juillet 2020 19:21:08

La cause de l’oncle Ho

“ Il n’est rien de plus précieux que l’indépendance et la liberté ” (Ho Chi Minh)

PUBLIE LE : 19-05-2020 | 0:00
Le Président Hô Chi Minh. Photo : VNA/CVN
Ho Chi Minh, qui a tant combattu la colonisation, l’analphabétisme, les droits de l’Homme par les armes sinon par des écrits incisifs, est considéré comme l’incarnation et le symbole de longue lutte du peuple vietnamien. 
 
L’Histoire du Vietnam contemporain est étroitement liée avec la vie de cet homme que le peuple a connu et qu’il n’oublie pas au même titre que d’autres prestigieuses personnalités qui ont foulé le sol algérien tel le général Giap ou Mme Nguyen Thi Binh. 
Cet homme né un 19 mai 1890 avait nourri dès son plus jeune âge l’ambition de donner à son peuple la liberté et le bonheur. Pour cela, il entreprit une longue lutte en s’exilant à l’étranger, en France, aux Etats-Unis et en Grande Bretagne notamment pour mener une véritable compagne de sensibilisation. La révolution d’Octobre le surprit à l’âge de 27 ans et bouleversera complètement ses vues sur la lutte et les moyens de sensibiliser ses compatriotes d’abord au sein du Parti Communiste et le mouvement ouvrier français comme à la fondation de l’union intercoloniale avant de mettre sur pied le Front d’Union Nationale. 
En 1945, à la tête du Parti Communiste Vietnamien il mena une véritable lutte qui abouti le 2 septembre à la naissance de la République du Vietnam dont il devint à 55 ans le premier président. 
 
Ce fut malheureusement pour une courte durée. Le colonialisme français était déjà à la porte du Vietnam. C’est la reprise de la lutte qui conduisit le Vietnam et son peuple, au bout de neuf années de lutte à la victoire historique de Dien Bien Phu. 
En 1954, il participa aux côtés du PCV à la construction du socialisme au nord et la lutte pour la réunification du pays car, disait-il, “le Vietnam est un, le peuple vietnamien est un”. 
 
 
Les français partis, les Etats-Unis lancèrent à partir de 1965 une véritable guerre de destruction contre le nord du Vietnam. 
Durant tous ce parcours, l’oncle Ho s’employa à cultiver et à renforcer la solidarité avec les autres peuples tout comme il apporta une contribution importante dans les domaines de la culture, des lettres, des arts et de l’éducation. Il a laissé de nombreux ouvrages embrassant des domaines aussi diversifiés que les poèmes, les récits, les écrits journalistiques que les pamphlets. 
 
Il est mort en 1969. Le Vietnam est réunifié et indépendant sept ans plus tard. La ville de Saïgon aussitôt tombée fut baptisée Ho Chi Minh-ville. N’est ce pas que l’Homme et le pays ne font qu’un comme il se forçait à le répéter ? 
M. Larab
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions