mercredi 27 mai 2020 23:58:41

Coup d’arrêt aux négociations Talibans - gouvernement afghan : Quelle solution pour Washington ?

Il n’a fallu aux talibans que deux messages postés sur Twitter pour abandonner les prémices de leurs discussions avec le gouvernement de Kaboul.

PUBLIE LE : 09-04-2020 | 0:00
D.R

Il n’a fallu aux talibans que deux messages postés sur Twitter pour abandonner les prémices de leurs discussions avec le gouvernement de Kaboul. Deux tweets envoyés dans la nuit de lundi à mardi derniers depuis Doha, au Qatar, par l’un de leur porte-parole, Suhail Shaheen : ««les retards intentionnels dans la libération de nos prisonniers violent l'accord de paix, c'est pourquoi nous rappelons notre équipe technique de Kaboul». Une décision qui représente un sérieux revers aux efforts de paix des américains dans ce pays ravagé par des décennies de conflits. A la guerre de leadership qui oppose les deux rivaux à la présidentielle Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah, et qui a fini par ulcérer Washington, vient s’ajouter le coup de grâce à un espoir de paix qui n’a pas germer trop longtemps. Le 23 mars dernier et face à l’entêtement des deux prétendants à la présidence du pays, le secrétaire d’Etat Mike Pompeo avait brandit l’arme des subventions et menacé d’un retrait quasi-immédiat de la totalité des troupes américaines présente sur le sol afghan. Mais malgré ce revers, Washington continue d’y croire. Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré mardi qu'une campagne de rétablissement de la paix dirigée par les États-Unis en Afghanistan avait progressé depuis sa visite à Kaboul afin de persuader le président afghan et son principal ennemi politique de mettre fin à leur querelle d’ego. «Nous avons fait des progrès, mais nous entendons tellement de choses dans les médias», a-t-il déclaré comme pour minimiser l’étendue des dégâts de ce claquement de porte. Pour le diplomate américain, il est clair qu’un regain de violence remettrait en cause le retrait des troupes américaines et par conséquent hypothéquerait une promesse électorale de Donald Trump qui s’apprête à affronter un sérieux rival lors du scrutin présidentiel de novembre prochain. Que va donc faire Washington pour sauver la face, d’autant que la politique du bâton et de la carotte vient de prouver ses limites…
 M. T.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions