mardi 02 juin 2020 07:14:50

Président Tebboune lors d’une rencontre avec des médias nationaux : Prime exceptionnelle au profit des personnels de la santé publique

La prime est servie mensuellement selon des montants forfaitaires allant de 10.000 DA au profit des personnels administratifs et de soutien, 20.000 DA pour le personnel paramédical et de 40.000 DA pour le personnel médical.

PUBLIE LE : 01-04-2020 | 0:00
D.R
Le Président de la République, a annoncé, hier soir, avoir signé, ce jour, un décret instituant l'octroi d'une prime exceptionnelle au profit des personnels des structures et établissements publics relevant du secteur de la santé, mobilisés dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la propagation du coronavirus. La prime est servie mensuellement selon des montants forfaitaires allant de 10.000 DA au profit des personnels administratifs et de soutien, 20.000 DA pour le personnel paramédical et de 40.000 DA pour le personnel médical. 
Elle est servie pour une période de trois (3) mois renouvelables. Son bénéfice peut être étendu à d'autres catégories de personnels mobilisés dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la propagation du coronavirus. Le présent décret prend effet à compter du 15 février 2020. Lors de cette rencontre avec des représentants de la presse nationale, le président a tenu en premier à rendre hommage à l'ambulancier de l'hôpital de Boufarik, décédé en accomplissant son devoir professionnel, ainsi qu'au Pr. Si Ahmed, décédé lundi.
M. Tebboune a rappelé les mesures prises par l’Etat,  dès l’apparition de la pandémie. La crise sanitaire n’est pas propre à notre pays, «c’est une crise mondiale sauf que l’épidémie n’est pas offensive en Algérie», a-t-il relevé. «Pour preuve, dira-t-il, nous sommes loin des statistiques enregistrés dans d’autres pays touchés par le Covid-19».
 
Nous sommes prêts sur tous les plans
 
 Le président de la République a assuré, par ailleurs que l’Etat veille à la  maîtrise de la situation. «Nos capacités permettent de  faire face contre cette épidémie. Soyez optimistes», a-t-il affirmé, réitérant son appel à davantage de discipline et respect des mesures de  prévention. «Les moyens de l’Etat, notamment   financiers, sont disponibles, mais il faut que les citoyens fassent preuve de  discipline. Certains, qui se croient intouchables, constituent un danger pour eux, leurs familles et leur entourage. Le respect des règles de prévention permettra  de cerner l’épidémie», a-t-il indiqué. Le Président Tebboune a insisté sur la discipline et le respect strict des mesures de prévention pour faire face à l’épidémie du Covid-19. «L’Algérie a tous les moyens pour faire face au Coronavirus mais la discipline fait défaut», a souligné le président de la République.
 
Le confinement total n’est pas à l’ordre du jour
 
A une question sur le confinement, le chef de l’Etat  a écarté un confinement total. «Le problème est dans le respect du confinement tel que décidé actuellement. Il faut respecter  cette mesure purement sanitaire pour la protection des personnes, ce n’est pas une décision politique, ni arbitraire», a-t-il ajouté. A l’occasion, il a annoncé qu’il vient d’instruire les services de sécurité pour renforcer les mesures contre la violation du confinement. «Les personnes interpellées après le couvre-feu seront placés sous mandat de dépôt pour le délit de mise en danger de la vie d’autrui», a révélé le Président, indiquant qu’il a été procédé au retrait de 400.000 permis de conduire. «Je vais instruire les services de sécurité pour mettre les véhicules aux fourrières. Il faut une stratégie pour le confinement», a affirmé le chef de l’Etat. Le président a assuré, dans  ce sens, qu’il suit la situation dans la capitale, quartier par quartier. «Si on enregistre plusieurs cas dans un quartier, on procédera, peut-être, à la fermeture du quartier», a-t-il précisé.
 
 
Prolongation de la fermeture des écoles, universités et centres de formation 
 
Le Président Tebboune, a, en outre,  annoncé la prolongation de la fermeture des écoles, des universités et des centres de formation professionnelle et ce, dans le cadre des mesures de prévention et de lutte contre la propagation du Coronavirus.
Le Président de la République avait ordonné, le 12 mars dernier, la fermeture des écoles des trois cycles d'enseignement, ainsi que des universités et établissements de la formation professionnelle, jusqu'à la fin des vacances de printemps, le 5 avril prochain, afin d'éviter la propagation du coronavirus.
La décision concerne aussi les établissements de formation relevant du secteur de la Formation et de l'enseignement professionnels, ainsi que les écoles coraniques, les zaouias, les classes d'alphabétisation et tous les établissements éducatifs privés et les jardins d'enfants. Le Président, dira, à ce sujet qu’il s’agit de la «préservation des vies de nos enfants et nos citoyens».
S’agissant des équipements de prévention de cette épidémie, le chef de l’Etat s’est félicité de la relance de la production nationale dans ce secteur. «Outre le stock disponibles, depuis une semaine, l’Algérie a fait une commande de 100 millions de masques et de 30.000 gants  à la Chine. Le premier lot sera réceptionné d’ici le 3 ou 4 avril», a-t-il annoncé, dénonçant, au passage, les pratiques frauduleuses dont les tentatives d’exportation illégale de 4 millions de masques.
Concernant le traitement à la chloroquine, qui a suscité une grande polémique,  le président de la République a indiqué que l’avantage de ce médicament est qu’il est produit localement et que nous pouvons prendre  2.000.000 d’Algériens. Le Président a, en outre, souligné,  pour ce qui est des résultats du protocole de traitement, qu’«il y a des indicateurs positifs».
Le président de la République a tenu a rassuré la population, affirmant  que tous les moyens sont mobilisés : «Nous n’avons pas décrété l’urgence médicale. Je peux prendre la décision de dégager une enveloppe d’un milliard de dollars pour faire face à cette maladie», a-t-il indiqué, relevant  que les réserves de changes sont estimées à 60 milliards de dollars, outre le recours aux moyens de l’ANP qui ne sont, jusque-là, pas exploitées». Le chef de l’Etat fera remarquer que cette institution est la colonne vertébrale du pays.
Neila Benrahal
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions