mardi 02 juin 2020 10:33:45

L’ordre des priorités étant réadapté : Les urgences nationales fixées

Bien que la première copie de la Constitution soit prête, le débat sur cet important chantier de la réforme est renvoyé à plus tard en raison des circonstances sanitaires que vit le pays.

PUBLIE LE : 29-03-2020 | 0:00
Archive
Le chef de l’Etat qui a reçu récemment le groupe des experts qui a planché sur cette question depuis deux mois a jugé primordial de reporter le débat. Cette décision est prise d’abord pour permettre aux autorités de se pencher totalement sur la lutte contre l’épidémie. 
La santé des citoyens est une priorité et le plus important à l’heure actuelle est indéniablement d’empêcher la propagation de la maladie tout en prenant en charge les cas déclarés. Cette situation induite par la maladie qui se propage à une grande vitesse dans plusieurs pays a poussé le gouvernement à mobiliser d’importants moyens matériels au niveau des différentes structures sanitaires. Il s’agit essentiellement de répondre aux besoins exprimés par le personnel médical dévoué à la lutte contre l’épidémie. 
A ce travail, il faut ajouter la prise de conscience des citoyens et le degré de civisme et de discipline dont ils font montre contribuant grandement à freiner la propagation de la maladie. En plus de l’urgence sanitaire, la situation économique s’est imposée comme une autre priorité au regard des répercussions de la crise internationale. Le marché mondial des matières premières et notamment celui des énergies est frappé de plein fouet par cette crise qui a fini par freiner la croissance. 
Les chaînes de fabrication dans les grandes économies sont grippées et les usines tournent au ralenti en se focalisant sur la production des produits de premières nécessités. Le chef de l’Etat a pris une série de décisions lors du dernier conseil des ministres tenu il y a quelques jours pour faire face à la réduction drastique des recettes de l’Etat.  Le chef de l’Etat a donné des instructions et des orientations au gouvernement dirigé par Abdelaziz Djerad. Il sera ainsi question de plancher sur la recherche de nouvelles sources de financement de développement économique.
Cette nouvelle orientation sera prise en charge dans le projet de loi des finances complémentaire, en cours de finalisation. Un texte qui va permettre à coup sûr de corriger et de rectifier certaines options contenues dans la loi des finances 2020. Une révision qui prendra en considération les nouvelles donnes économiques et sociales actuelles. 
La lutte contre l’épidémie de coronavirus a totalement chamboulé l’ordre des choses tant au niveau national qu’international. C’est ainsi donc que les priorités nationales sont adaptées et fixées en fonction de la conjoncture imposée par la lutte contre la maladie.
 La gestion de la crise sanitaire et les urgences économiques et sociales demeurent les principaux axes de travail durant cette période cruciale que traverse le pays. 
Tout le reste est désormais relégué en second position dans le souci de concentrer les efforts sur les priorités, la santé des populations et le sauvetage économique.
M. Oumalek
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions