mardi 02 juin 2020 10:28:10

Nouvelles D’Oran

Les deux secteurs de l’industrie et des services sont les principaux pourvoyeurs d’emplois dans la wilaya d’Oran, selon les chiffres de l’Agence nationale de l’emploi durant l’année écoulée, a-t-on appris de la première responsable du secteur, Mme Sarah Zitouni.

PUBLIE LE : 29-03-2020 | 0:00
D.R
Secteur de l’emploi 
Absorber le chômage 
 
Les deux secteurs de l’industrie et des services sont les principaux pourvoyeurs d’emplois dans la wilaya d’Oran, selon les chiffres de l’Agence nationale de l’emploi durant l’année écoulée, a-t-on appris de la première responsable du secteur, Mme Sarah Zitouni. 
 
Selon la même responsable, certaines communes sont plus pourvoyeuses d’emplois que d’autres, en particulier celles qui abritent des zones d’activités à l’exemple d’Es Sénia, Béthioua ou Hassi Ameur. Afin de pallier aux conséquences de la crise économique qu’a traversée notre pays les deux dernières années, les instances en charge de l’emploi ont mis en place de nombreux mécanismes ayant pour objectif de booster le marché de l’emploi. C'est le cas des brigades de prospection, composées des responsables des principales agences et un représentant de l’inspection du travail. 
Leur rôle principal est de collecter les offres d’emploi et de sensibiliser les entreprises sur la réglementation en vigueur régissant les recrutements. Par ailleurs, le bilan annuel de 2019 communiqué aux instances de la tutelle fait état de 22.200 placements de postulants d’emploi, contre 26.000 en 2018, soit 3.800 de moins. 
Il est à savoir par ailleurs que 83.900 demandes ont été recensées contre 27.518 offres la même période. La dynamique économique qu’a connue la wilaya d’Oran, durant les années précédentes, avant la crise économique provoquée par la baisse des prix du pétrole, a eu une incidence directe et positive sur le marché de l’emploi. 
En effet, grâce à une stratégie de développement ayant profité à tous les secteurs d’activités, Oran dispose de l’ensemble des atouts et avantages qui ont fait d’elle une destination privilégiée des capitaux d’investissements, notamment dans les secteurs pourvoyeurs de l’emploi, ce qui a contribué à la croissance du marché de l’emploi. Principalement, ce sont les deux secteurs industriel et touristique (hôtellerie) qui ont le plus soutenu cette croissance.  Des dizaines d’unités de production, de grands complexes industriels, un pôle d’industrie automobile et mécanique ont vu le jour, ces dernières années, contribuant ainsi et de façon non négligeable à l’absorption du chômage dans la wilaya. 
En tête de ces réalisations, le complexe sidérurgique DRI, acier et laminoirs de Tosyali Iron Steel Algérie qui est le plus important du groupe dans le monde.  
S’étendant sur une assiette foncière de 100 hectares, ce méga-complexe qui représente un investissement de 1,3 milliards de dollars, a créé près de 3.750 emplois directs et plus de 10.000 indirects avec la mise en exploitation de son extension constituée d’une unité laminoir de production de fil machine. 
A son tour, le tissu des petites et moyennes entreprises (PMI et PME) à Oran a connu un important saut aussi bien sur le plan quantitatif que qualitatif durant ces dernières années. 
En effet, selon un rapport sur le développement du secteur correspondant à la période allant de 2011 à 2017, le nombre des PMI et PME est passé de 19.600 à 25.000, soit une évolution de 5.400 PME. Cette hausse significative a permis la création de 19.000 nouveaux postes, indique le document. 
L’on relève, par ailleurs, que le taux de concentration des PME par 1.000 habitants est de 13, équivalent au ratio national avec une prépondérance des services de 58 %, suivi par l'industrie 13% et le tourisme 6%.
 Cette dynamique est corroborée par l'accompagnement des structures locales, en l’occurrence le FGAR qui a soutenu 13 entreprises pour un montant de 
3. 095. 685.548 DA, l'ANDI avec l‘éligibilité de 1.695 projets pour un montant de 759.418.000.000.00 DA, et la mise à niveau de 249 PME grâce au mécanisme de l’ANDPME. Ce rapport fait état de l’émergence des filières industrielles et une dynamique d’investissement soutenue et cite l’exemple du pôle de sidérurgie de Béthioua qui a généré plus de 3.000 emplois, le pole automobile à Oued Tlélat, et pétrochimique au niveau des deux communes d'Arzew et Béthioua ainsi que le pôle agro­alimentaire à Boutlélis et Tafraoui (les unités de production du sucre). 
Ainsi, il est indiqué que la wilaya enregistre une forte dynamique d'investissement grâce à l’approbation de 837 dossiers pour une superficie octroyée de 1.214 hectares dont 350 actes de concession ont été délivrés. Les projets retenus totalisent un montant d'investissement de l'ordre de 295 milliards de dinars et permettront à terme de créer 64.000 emplois, a-t-on indiqué. 
Dans cette nouvelle cartographie, l’activité industrielle domine avec 42%, suivie des services 29% et le tourisme 14%. L'analyse des filières industrielles montre quant à elle, que la wilaya d'Oran participe à la couverture des besoins nationaux pour plus de 50% des produits issus de la sidérurgie, métallurgie avec plus de 3,5 millions tonnes/an. Elle représente, aussi, une part non négligeable dans l’agroalimentaire avec une production de 175.000.000 T./an (tous produits confondus). 
Ainsi, la wilaya d'Oran est placée première à l'échelle nationale dans la production du plâtre et dérivés, 10e dans la production d'agrégats avec 4% de la production nationale et compte actuellement 53 exploitations. La production avoisine100.000 T./an d'agrégats. Ce secteur emploie 2.400 salariés et dégage un chiffre d'affaires au 1er trimestre 2018 de 750.000.000,00 DA. 
Il est à savoir que les structures de normalisation (INAPT, ONML) ont validé 644 dossiers d'agréments et ont contrôlé 1.008 opérations et installé de 3568 kit GPL pour les véhicules au 1er trimestre 2018.
Hôtellerie
Réception de 12 tablissements
 
Un rapport récent détaillé présenté par la Direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya d’Oran, indique que le parc hôtelier local compte 178 établissements d’une capacité globale de 17.276 lits. 
Au courant de l’année 2019, 12 nouveaux hôtels ont été réceptionnés offrant une capacité supplémentaire de 2014 lits, alors que la livraison de 20 autres est prévue pour cette année, soit 1.438 lits et 530 postes nouveaux. 
Parmi, les projets d’envergure en cours de réalisation, le premier village-club touristique Kristel Club. 
Le projet est en cours de construction sur une superficie de 10 ha, en contrebas de la montagne des Lions à l’est de la wilaya. 
Il comprend la réalisation de deux hôtels 5 et 4 étoiles pour 550 chambres, des bungalows, un aquarium, des espaces verts et de détente et une marina pour accueillir des dizaines de bateaux, un centre de thalassothérapie et d’autres équipements de haut standing.
Les gros œuvres ont été confiés à une entreprise chinoise, et les travaux d’aménagement et de finition devront être assurés par des Espagnols. 
Selon le même le document, 2021 (l’année des Jeux méditerranéens) verra la réception de 32 nouveaux hôtels totalisant une capacité de 4.970 lits. 
Oran compte, par ailleurs, 239 agences de voyage et deux offices de tourisme et stations de thalassothérapie.
Coopération 
Projet de jumelage entre le port de Rotterdam et d’Oran  
 
Une rencontre entre le président de la Chambre de commerce et d'industrie de l'Oranie (CCIO) M. Karim Chérif et M. Edwin Van Espen, manager international en développement du port de Rotterdam, premier port mondial, a eu lieu au siège de cette institution en présence de M. Lamine Sadji, responsable des affaires économiques et commerciales à l'ambassade du royaume des Pays-Bas, et des autres membres du bureau.  
Cette rencontre qui fait suite à la précédente visite de l'ambassadeur du royaume des Pays-Bas, a porté sur une présentation détaillée du port de Rotterdam, de l'analyse des enjeux économiques des entreprises portuaires, ainsi que sur l'étude d'une possibilité de jumelage entre le port de Rotterdam et le port d'Oran. «Une initiative qui pourrait s'avérer d'une cruciale valeur ajoutée d'un point de vue économique pour notre pays en général et pour la région de l'Oranie en particulier», indique les responsables de la CCIO. 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions