mardi 02 juin 2020 05:04:50

Deux cas de Coronavirus à Ghaza : Les risques d’un désastre

Deux premiers cas de nouveau coronavirus ont été recensés dans la bande de Ghaza, quasi coupée du monde et surpeuplée, où la propagation de l'épidémie pourrait conduire à un désastre, a récemment alerté l'ONU.

PUBLIE LE : 23-03-2020 | 0:00
D.R
Sous blocus israélien depuis plus d'une décennie, la bande de Ghaza n'avait jusqu'ici pas enregistré de cas de nouveau coronavirus qui balaie la planète. Mais hier, des sources médicales dans l'enclave ont annoncé que deux Palestiniens âgés de 30 et 40 ans, de retour du Pakistan, avaient contracté le virus. Ils ont été placé dans un centre de quarantaine qu’ils n’ont pas quittés, situé près de la frontière avec l'Egypte, et ne se sont pas mélangés avec la population, assure-t-on.  Ils se trouvent dans un état stable, a encore précisé le porte-parole du ministère de la Santé, Ashraf Al-Qodra. Mais l'apparition de premiers cas à Ghaza inquiète. Selon une source de sécurité palestinienne, une délégation de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est arrivée hier dans l'enclave. Très tôt après l'apparition de l'épidémie du Covid-19, des experts avaient souligné les risques pour la bande de Ghaza en raison de sa très forte densité de population, du taux de pauvreté élevé et des infrastructures sanitaires défaillantes. Deux millions de Palestiniens s'entassent en effet dans cette étroite bande de terre coincée entre Israël, l'Egypte et la mer Méditerranée. «Il est illusoire de penser qu'on peut gérer une telle situation dans un espace clos comme celui-ci», avait affirmé il y a quelques jours le responsable de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) à Ghaza, Matthias Schmale, s'inquiétant d'un éventuel «gigantesque désastre».  Si le virus se répand, «la situation sera comparable à celle du bateau de croisière au large du Japon», avait-il prévenu, en référence au «Diamond Princess», 
à bord duquel le virus s'est rapidement propagé début février, contaminant plus de 700 personnes sur les 3.700 passagers. Les Ghazaouis se sont préparés à une possible irruption du virus, après que 945 cas et un décès ont été enregistrés en Israël, de l'autre côté de la barrière frontalière, et 57 en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël mais séparé de Ghaza. Pour le moment, les autorités sanitaires ne disposent que de 60 lits en soins intensifs et l'enclave palestinienne est confrontée à une pénurie de personnel, a récemment alerté Gerald Rockenschaub qui dirige le bureau de l'OMS dans les Territoires palestiniens.
M. T. et Agences
 
La Palestine appelle la communauté internationale à mettre fin aux pratiques «racistes» d’Israël
 
La Palestine a appelé samedi dernier la communauté internationale à œuvrer pour qu'Israël mettent fin à ses «pratiques de discrimination raciale à l'encontre du peuple palestinien». Dans un communiqué publié à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, le ministère palestinien des Affaires étrangères a condamné Israël pour ses «graves violations du droit international». «Nous appelons la communauté internationale et tous les peuples du monde libre à mettre un terme aux crimes de discrimination raciale commis par Israël», peut-on lire dans le communiqué. «Les Palestiniens devraient pouvoir jouir de leurs droits sans aucun préjudice, y compris leur droit à l'autodétermination, à l'indépendance, à la souveraineté et le droit au retour des réfugiés», poursuit le communiqué. Le ministère a souligné que l'occupation israélienne repose sur «des idées racistes et idéologiques qui nient l'existence du peuple palestinien et ses racines profondes dans cette terre». La Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale a été instaurée par les Nations unies en 1966 pour exhorter la communauté internationale à redoubler d'efforts dans la lutte contre la discrimination raciale.
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions