lundi 19 octobre 2020 16:13:49

Mila : Endommagement d’un site archéologique

Les travaux d’aménagement d’un lotissement destiné à l’auto-construction dans la commune de Hamala (Mila) ont endommagé un site archéologique de la période romaine, a indiqué dimanche le président de l’APC de cette collectivité locale, Zohir Bezzaraïb.

PUBLIE LE : 16-03-2020 | 23:00
D.R

Les travaux d’aménagement d’un lotissement destiné à l’auto-construction dans la commune de Hamala (Mila) ont endommagé un site archéologique de la période romaine, a indiqué dimanche le président de l’APC de cette collectivité locale, Zohir Bezzaraïb.
«Le site archéologique se trouve sur un terrain privé que le propriétaire a divisé en lots et les travaux d’aménagement ont fait découvrir des œuvres en pierre et des poteries, ainsi que des parties d’une mosaïque», a affirmé à l’APS,  le même élu. Il a par ailleurs assuré que des mesures ont été prises en coordination avec la gendarmerie, dont l’arrêt immédiat des travaux et la direction de wilaya de la culture a entamé une inspection du site qui se trouve au chef-lieu de la commune, a précisé le président de l’APC qui a relevé qu’au cours d’une sortie de constatation effectuée le 26 février passé avec les parties concernées, le service du patrimoine culturel de la direction de la culture a relevé «la nécessité de suspendre immédiatement les travaux».
Selon le chef de ce service, Chayaba
Lezghab, les travaux ont détruit le site qui figure sur la liste des biens culturels de la wilaya et est cité dans Atlas archéologique d’Algérie de Stéphane Gsell. Il a aussi fait savoir que le site occupant une aire de neuf hectares remonte à la période romaine. Les vestiges trouvés comprennent des restes de construction en pierre polie, de diverses formes, des poteries, des tuiles et des parties demosaïques aux dessins géométriques et floraux, a indiqué le chef du service patrimoine. Des relevés photographiques ont été menés sur le site. Les services de sécurité concernés ont été informés et le ministère de tutelle a été saisi pour dépêcher une équipe de spécialistes en archéologie pour plus d’amples études. M. Chayaba a appelé à l’avenir à associer les services de la direction de la culture à l’étude des plans directeurs d’aménagement urbain (PDAU) et des plans d’occupation du sol (POS) pour éviter de pareilles atteintes au patrimoine culturel matériel.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions