vendredi 29 mai 2020 12:39:05

Augmentation du nombre de contaminations au Covid-19 dans le monde : 11.000 nouveaux cas en 24 heures

Le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus (COVID-19) à l'extérieur de la Chine a augmenté de 10.995, pour atteindre 72.469 au cours des dernières 24 heures, selon le dernier rapport quotidien publié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

PUBLIE LE : 17-03-2020 | 0:00
D.R

Le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus (COVID-19) à l'extérieur de la Chine a augmenté de 10.995, pour atteindre 72.469 au cours des dernières 24 heures, selon le dernier rapport quotidien publié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Ce rapport indique qu'un total de 153.517 cas confirmés du nouveau coronavirus a été signalé dans le monde entier en date de dimanche matin. En dehors de la Chine, 333 autres patients sont morts du COVID-19 par rapport à la journée précédente, portant le bilan à 2.531 morts. Neuf pays et régions supplémentaires ont enregistré des cas de COVID-19, le nombre d'endroits affectés s'élevant à 144. En Europe, l'épicentre de la pandémie de COVID-19, plus de 45.000 cas ont été signalés dans plus de 50 pays et régions en date de dimanche matin. Par ailleurs, 80 pays et régions hors Chine ont relevé des cas de transmission locale du COVID-19, selon la source.
L'Espagne a enregistré près de 1.000 cas de nouveau coronavirus en 24 heures et le nombre de morts est passé de 288 dimanche à 297 lundi, selon le nouveau bilan publié par les autorités. Le nombre de cas confirmés est passé à 8.744, a indiqué Fernando Simon, responsable du centre d'alerte sanitaire national. Cette croissance du nombre de cas dénote toutefois un ralentissement puisque 2.000 nouveaux cas avaient été détectés entre samedi et dimanche. Une centaine de morts supplémentaires avaient par ailleurs été enregistrées entre samedi et dimanche. Sur le nombre total de cas, plus de la moitié sont dans la région de Madrid (4.665), la zone la plus touchée du pays. Afin de freiner la propagation du virus, l'Espagne a décrété l'état d'alerte et s'est mise à l'isolement. Ses 46 millions d'habitants n'ont le droit de sortir seuls de chez eux que pour des raisons impératives comme aller travailler, se rendre à la pharmacie, se faire soigner ou acheter à manger. Le pays est à l'arrêt, tous les commerces non-essentiels étant fermés, tout comme les écoles, les administrations, les musées...

Des mesures aux frontières extérieures de l’UE annoncées «dans les prochaines heures»

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a convoqué pour aujourd'hui, une réunion extraordinaire des 27 dirigeants de l'UE pour le suivi de la réponse à la pandémie du nouveau coronavirus, a-t-il annoncé lundi sur Twitter. Comme déjà une semaine plus tôt —c'était alors une première— la réunion se tiendra par visioconférence. "Contenir la propagation du virus, fournir des équipements médicaux en quantité suffisante, stimuler la recherche et limiter les retombées économiques négatives sont clés", a souligné Charles Michel. "Coordination européenne ce matin avec Von Der Leyen, Charles Michel et la Chancelière Merkel. Nous travaillons entre Européens. Des décisions exigeantes dans les prochaines heures", a pour sa part annoncé le président français, Emmanuel Macron dans un message sur son compte Twitter.
Les quatre responsables se sont concertés hier matin par visioconférence, a confirmé une source européenne. Leurs entretiens ont porté sur la préparation de la visioconférence du G7 plus tard dans l'après-midi ainsi que les mesures à prendre dans l'espace Schengen (22 pays de l'UE plus Islande, Norvège, Suisse, Liechtenstein) pour permettre la libre circulation des camions transportant des denrées alimentaires et du matériel médical, selon la même source. Mardi dernier, la réunion avait permis de lancer la réponse économique de l'UE à la crise. Lundi, les marchés européens ont ouvert en chute libre malgré l'offensive des banques centrales. En Europe, le principe de libre circulation des personnes est remis en question. L'Allemagne a mis en œuvre lundi matin ses contrôles aux frontières avec cinq pays : la France, l'Autriche, le Danemark et le Luxembourg, mais aussi la Suisse qui fait partie de l'espace Schengen. La République tchèque a également annoncé dimanche la fermeture partielle de ses frontières.
R. I.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions