samedi 04 avril 2020 03:34:03

Air Algérie : Suspension des vols vers les lieux Saints

La compagnie aérienne nationale Air Algérie a annoncé jeudi la suspension de ses vols vers les Lieux Saints de l’Islam en raison de l’épidémie du coronavirus.

PUBLIE LE : 27-02-2020 | 15:00
D.R
Cette «disposition préventive» intervient suite aux recommandations des autorités saoudiennes qui ont décidé de «suspendre à titre provisoire les entrées dans le royaume pour réaliser la Omra», afin «de prévenir l'arrivée du nouveau coronavirus dans le royaume et sa propagation». La reprise des vols d'Air Algérie vers les Lieux Saints de l'Islam reste tributaire de la décision des Saoudiens de rouvrir leurs territoires pour les pèlerins, a affirmé à l'APS le porte-parole de la compagnie, Amine Andaloussi. Toutefois, un plan de rapatriement des pèlerins algériens sera assuré par la compagnie nationale afin de préserver leur santé, selon M. Andaloussi. Deux vols à vide ont déjà décollé ce jeudi, à partir d'Oran et Constantine, pour permettre l'évacuation des Algériens sur place.
 
Les pèlerins algériens et les agences de voyages expriment leur désarroi
 
L'annulation de tous les vols prévus jeudi au niveau de l'aéroport international d'Alger vers les Lieux Saints de l’Islam, suite à la décision prise la veille par l'Arabie saoudite de suspendre «temporairement» l'entrée sur son territoire en raison de l’épidémie du coronavirus, a provoqué «inquiétude et désarroi» chez des pèlerins algériens et des agences de voyages qui s'interrogeaient sur la durée de cette mesure. Annoncée, mercredi soir, à titre «préventif» par les autorités du Royaume saoudien, cette procédure a impacté, en effet, tous les vols programmés jeudi au niveau de l'aéroport international d'Alger, aussi bien ceux assurés par la compagnie aérienne nationale Air Algérie que ceux des compagnies étrangères, a constaté l'APS sur place.
 
Un vol de la compagnie Saudi Airlines, qui devait décoller à 12h55, avec 288 passagers à son bord, a été annulé sine die, provoquant ainsi «déception et colère» des pèlerins algériens «surpris» par la décision prise par les autorités saoudiennes. Venus de plusieurs wilayas du pays, certains tenaient à effectuer leur «Omra», après avoir «perdu espoir» d'être sélectionnés dans le cadre des opérations du tirage au sort organisées chaque année pour le Grand pèlerinage (Hadj). Les pèlerins s'interrogeaient, en outre, sur les dispositions qui seraient prises par les autorités algériennes afin de leur permettre de se rendre dans les Lieux Saints de l'Islam. Ayant déboursé des «sommes importantes» d'argent pour accomplir ce rite religieux, ils ne cachaient pas «leur inquiétude» par rapport à cette décision «inopinée». Des agences de tourisme et de voyages chargées de l'encadrement des pèlerins ont exprimé, pour leur part, leur malaise quant à cette disposition «préventive» décidée par les autorités saoudiennes, redoutant un «fort» impact sur leur activité, ayant déjà accusé une baisse «conséquente» durant l'année 2019.
 
A ce propos, Touring Voyage Algérie (TVA) a dû annuler son programme de vols arrêté pour la semaine prochaine, assurant que «les clients ont été prévenus à temps quant à ce changement «de dernière minute», a indiqué un cadre de cet établissement public. Les professionnels du secteur sont désormais suspendus aux dispositions qui seront annoncées dans les prochains jours pour pouvoir décider des mesures à prendre, éventuellement «procéder aux remboursements des billets d'avions». «Pour l'instant, nous devons encore attendre les instructions des autorités saoudiennes, car il a été bien indiqué que la mesure prise est provisoire pour prévenir la propagation du coronavirus (COVID 19) dans le royaume», a souligné notre interlocuteur. Au niveau du guichet de la compagnie d'Air Algérie, on assure que la décision de la reprise des vols reste tributaire de la réaction des Saoudiens de rouvrir leurs territoires pour les pèlerins et voyageurs, faisant état de l'annulation de leur desserte programmée demain à destination de Djeddah. L'Arabie saoudite avait annoncé la suspension de toutes les entrées au pays pour les pèlerins accomplissant la Omra et la visite de la mosquée du Prophète (QSSSL) située à Médine.  Les personnes détentrices de visas touristiques saoudiens résidant dans des pays où sévit le coronavirus, ainsi que des citoyens de pays membres du Conseil de coopération du Golfe sont aussi concernés par cette procédure temporaire assujettie à l'évaluation continue des autorités sanitaires saoudiennes. 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions