vendredi 10 juillet 2020 18:55:58

Nouvelles de Sétif, Le wali Rencontre les investisseurs : Prendre le pas sur l’avenir

TIC : La fibre optique gagne du terrain

PUBLIE LE : 26-02-2020 | 0:00
Ph. : Dj. Krache

Dans la wilaya de Sétif, l’investissement générateur de richesse et d’emploi constitue aujourd’hui le cheval de bataille des pouvoirs publics locaux  qui s’attellent à promouvoir ce maillon fort du développement. Des ambitions d’autant plus animées par les fortes potentialités que recèle cette wilaya sur bien des domaines et des gisements qui peuvent être mis à profit pour booster cette dynamique et permettre à l’investissement de prendre le pas sur l’avenir.
C’est dans cet esprit que s’inscrit la rencontre présidée par le wali, Mohamed Belkateb, avec de nombreux investisseurs et opérateurs économiques de la wilaya. Une rencontre marquée par la présence du président de la Chambre de commerce et de l’industrie de la wilaya, de directeurs de l’exécutif et à l’issue de laquelle le premier responsable fait le point de la situation qui prévaut dans ce domaine et consacre une part importante à l’écoute de ces opérateurs économiques qui ne manqueront pas à leur tour d’exposer leurs préoccupations et autres contraintes accusées sur le terrain.
Dans une même démarche adoptée  avec les promoteurs et les souscripteurs pour débloquer de nombreux chantiers du logement LPA et permettre à plus de 1.000 familles d’habiter avant le mois de ramadhan, le wali ira jusqu’au cas par cas, pour traiter dans les détails ce qui s’impose et trancher par des décisions après l’intervention des différents services techniques.
Dans un climat empreint de franchise imposée par l’importance et la sensibilité que revêt un tel dossier, le wali qui mettra une fois encore l’accent sur l’application stricte de la réglementation en la matière, ne manquera pas de faire état de sa disponibilité à accompagner les acteurs activant dans cette démarche. Comme il instruira aussi l’ensemble de ses collaborateurs à recevoir, aider et accompagner les investisseurs dans la mise en place de leurs projets et laisser grandes ouvertes les portes du dialogue et de la concertation avec l’ensemble des opérateurs économiques.
«Sétif, creuset de jeunes entreprises est aussi un pôle industriel par excellence. Le mérite vous revient d’avoir hissé cette wilaya au rang qui est le sien aujourd’hui. L’investissement est certes un acte volontaire mais il n’est pas sans exiger une part de courage de ceux qui s’y impliquent et mettent leurs deniers. C’est à ce titre que nous avons décidé de vous écouter et vous accompagner», dira le wali.
Le président de la Chambre de commerce et de l’industrie «El Hidhab», Ali Mansouri, se félicitera d’une telle rencontre qui tend à rapprocher l’administration de l’opérateur économique, aller dans le sens d’une évaluation de la situation qui caractérise l’investissement dans cette wilaya et trouver les solutions qui répondent aux attentes des investisseurs et opérateurs économiques.
Une rencontre à l’issue de laquelle il sera décidé de la mise en place d’une cellule composée des différentes parties concernées et faire le point tous les 15 jours.

---------------------------------

TIC
La fibre optique gagne du terrain

À l’heure où les technologies de l’information et de la communication constituent des actions majeures dans la mise en œuvre de la nouvelle République et la stratégie adoptée par le gouvernement pour l’impulsion de l’économie numérique et la mise en œuvre des fondements de la nouvelle République, la wilaya de Sétif ne reste pas en marge de cette nouvelle dynamique, boostant ainsi chaque jour un peu plus et dans les coins les plus reculés, les effets induits par les technologies de l’information et de la communication.
Des effets d’autant plus importants qu’ils peuvent aussi constituer un maillon fort de l’économie locale, partant fixer les populations et créer la dynamique qui s’impose dans nos communes.
À ce titre, la wilaya de Sétif a bénéficié d’un riche programme dans le domaine des TIC en 2019, permettant ainsi à la direction opérationnelle d’investir le terrain et procéder à son tour à de nombreuses réalisations à travers cette vaste wilaya du pays où l’ensemble des chefs- lieux des 60 communes sont désormais raccordés au réseau de la fibre optique.
Autant d’acquis qui n’ont pas été aussi de l’impact recherché dans le rapprochement du citoyen de l’administration à travers toutes ces annexes de zones rurales reliées grâce à ces apports au réseau internet ou intranet comme c’est le cas dans les grandes villes de Sétif et El Eulma, mais aussi faire que l’année 2019 soit marquée par le raccordement de 14.000 nouveaux foyers au réseau internet, portant ainsi le taux de couverture à 83,59% indique la cellule de communication de la direction opérationnelle de Sétif.
Un résultat qui a été acquis grâce à la pose de 550 km de fibre optique, ce qui relève d’un défi quand on sait la complexité du relief qui caractérise les zones du nord et du sud de la wilaya et les efforts déployés pour aller à la conquête de toutes ces zones montagneuses.
Des réalisations qui ont permis à Sétif d’être portée au rang de wilaya pilote dans le déploiement de la nouvelle technologie connue sous sa dénomination commerciale «IDOOM Fibre». Pas moins de 20 cités sont desservies par cette nouvelle technologie pour une capacité globale de 16.000 accès, au moment où l’amélioration de la qualité de service à induit le renouvèlement de 20.500 accès.
Dans les zones rurales, le système 4G LTE  s’est par ailleurs traduit par l’installation et la mise en production de 21 équipements du type ENOD B ramenant ainsi à 84 le nombre d’équipements du genre à travers la wilaya pour une capacité globale de 63.000 accès, abondant sans cesse dans l’optique d’une meilleure qualité de service.  

---------------------------------

Pour mettre fin au problème de stationnement
Le parking à étages prend de la hauteur

Le premier parking à étages de Sétif gagne de la hauteur et avance visiblement dans les échéances fixées, au vu du taux d’avancement qui caractérise cette réalisation qui relève d’un projet porteur au titre de l’investissement et vient à temps pour répondre à toutes les préoccupations ressenties dans un tel domaine marqué par l’insuffisance pour ne pas dire l’absence d’aires de stationnement.
Dans une ville qui donne l’impression d’être devenue trop exiguë pour accueillir sa population, investie davantage les week-ends et les vacances par de nombreuses excursions qui viennent de tous les coins du pays pour aller à la conquête des différents espaces de détente et de loisirs du Parc Mall ou d’un parc d’attractions rénové qui fait full, cette insuffisance d’aires de stationnement semble en effet faire cruellement défaut.
C’est à ce titre et en attendant que d’autres investisseurs s’impliquent dans un tel créneau et certainement d’autres tous aussi intéressants  que la promotion immobilière, que les responsables de l’agence de wilaya de gestion et de régulation foncière de Sétif ont décidé de faire le pas et investir dans ce premier projet de parking  qui s’élève sur cinq étages. 
Dans une démarche qui tend à faire de cet investissement un moyen de générer la richesse et de créer des emplois, le maître de l’ouvrage table donc sur une capacité globale de 515 véhicules sur les 5 niveaux ainsi que les 42 locaux commerciaux, un grand restaurant, une superette de 190 m2 et une cafétéria de 132 m2.
Un projet d’autant plus intéressant qu’il s’étale sur une superficie de 6.000 m2 dont 4.000 bâtis, mitoyen de surcroît avec l’actuelle gare routière de Sétif qui connaît chaque jour un trafic important de véhicules et de voyageurs. Le nouveau parking à étages dont le taux d’avancement est de plus de 70% est également situé à proximité du stade 8-Mai-1945 ainsi que les multiples stations du tramway de Sétif.
«Nous sommes dans les normes et dans les délais pour qu’un tel projet d’investissement réponde à un besoin exprimé et constituera de ce fait, un plus pour cette grande ville du pays», souligne Berararma Abdenacer, le directeur de l’Agence de wilaya de gestion et de régulation foncière, présente également sur d’autres programmes de logements notamment.

---------------------------------

Culture
À Quand  un NOUVEAU cinéma ?

Autant le cinéphile aura plaisir à se remémorer que la cité de Ain Fouara comptait encore 4 salles de cinéma dans les années 1970, autant l’indifférence qui aura prévalue de longues années durant, à l’endroit du 7e art fait aujourd’hui que la 5e ville du pays ne compte pas une seule salle de cinéma consacrée exclusivement à cette activité.
Un constat qui draine certainement en lui l’influence des technologies de l’information et de la communication, mais qui n’explique pas tout, quand on sait que dans bien des villes du pays, le 7e art est toujours là et que les salles obscures continuent de faire le plaisir de bien des adeptes de tous les âges qui n’ont pas manqué d’apprécier la création récente d’un secrétariat d’Etat de l’industrie cinématographique et ouvrir de nouvelles perspectives à la vie culturelle.
C’est là, une décision qui n’est pas sans susciter l’intérêt de tous ces adeptes du 7e art à Sétif et leur permet, pour les uns, d’aller à la conquête de ce bel art et, pour les autres, de se replonger dans l’ambiance de ces salles obscures et faire immersion dans de lointains souvenirs de jeunesse.
Comment sinon interpréter cette belle ambiance qui prévalait dans chacune de ces quatre salles de cinéma où ont été projetés tant de belles réalisations cinématographiques et qui ne sont plus de ce monde : le «Colisée» dont les portes sont fermées depuis de longues années déjà, ne laissant place qu’à une devanture qui prend de l’âge portant, l’«ABC», qui a changé de vocation, n’accueille que quelques manifestations populaires ; le cinéma «Star» dont les propriétaires l’ont transformé en centre commercial et le cinéma «Variétés» devenu «Ifriquia» ravagé par un terrible incendie au début des années 1980 emportant dans ses flammes «Nimitz» le dernier film à y être projeté.
Cette dernière salle, la plus spacieuse sera aménagée en centre commercial avec un deuxième étage conçu pour abriter un espace de cinéma qui n’ouvrira jamais ses portes et à proximité du grand marché de la ville, le cinéma «Star» qui n’échappera pas à ce même sort. Dans ce décor à faire chavirer bien des cinéphiles de la cité, le cinéma ne relève plus que d’un lointain souvenir en attendant des jours meilleurs.
Un pan culturel qui devrait susciter aussi l’intérêt des investisseurs et opérateurs économiques de cette wilaya et répondre aux vœux exprimés ces derniers temps notamment par les citoyens.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions