lundi 06 avril 2020 01:13:32

"Lemma El Becharia" à l'Opéra d'Alger: La troupe féminine de Souad Asla enflamme le public algérois

Venu très nombreux, le public algérois a voyagé, Vendredi soir, au sud algérien, à travers un spectacle très chaleureux avec l'ensemble féminin "Lemma El Becharia".

PUBLIE LE : 21-02-2020 | 20:52
PH: Billal

 Le spectacle a gratifié les présents de l'Opéra d'Alger, d'un florilège de pièces tirées pour l'essentiel du patrimoine culturel et de son premier album, intitulé «Lemma», sorti il y a déjà une année et qui est dédié au chant féminin traditionnel du sud ouest algérien. Souad Asla et son ensemble ont été reçus avec un florilège de youyous et d'applaudissements . L'ensemble  a entamé son show avec "Ya sidi moulana", suivi de "zine lemma". Le nombreux public de  l'opéra d'Ager, s'est délecté, deux heures durant, appréciant dans une ambiance festive, plusieurs genres musicaux traditionnels qui regroupent les musiques populaires féminines de la région de la Saoura. Sous l'impulsion de Souad Asla, à l'origine de ce projet, six femmes de 30 à 75 ans, parmi lesquelles les doyennes de ce genre musical dont Lalla Mabrouka, ont présenté dans des tenues traditionnelles ,aux couleurs vives et variées, une vingtaine de pièces aux contenus spirituels et festifs. Equipées de tambours, bendirs, tambourin, karkabous, ferda (tambour plat, large posé à même le sol) et d'un pilon en cuivre pour donner les différentes cadences, les «chikhet» ont embarqué l'assistance dans un voyage qui a ravivé la tradition, dans une prestation où les mélodies entonnées, étaient reprises à la guitare électrique ou au goumbri par Souad. Avec des voix présentes et étoffées, l'Ensemble «Lemma El Becharia» a interprété, entre autres pièces rendues dans les genres, ferda, gnaoui, tindi et hadra aux cadences ternaires et composées, «Slat Lefdjer», «Nebki aâla Dnoubi», «Dikr Errassoul fi lsani mahlaha», «A Khali idha twahacht'ni», «A houwa djana lahbib», «A baba legnaoui hada houwa», «Nebghi ezzine ta aynia», «Ghir wahdou nardjah» et «Lemti» de Souad Asla. Le groupe féminin, a offert aux amoureux de ce genre musical ,une dimension visuelle au spectacle très apprécié, s'est également investi dans des danses traditionnelles, en solo ou en groupe, présentant quelques rites qui accompagnent les atmosphères festives que génère la richesse de ce registre patrimonial. Dans une ambiance conviviale, le public, cédant au déhanchement, a longtemps applaudi l'ensemble,  qui a œuvré, des années durant, à la valorisation et la promotion de ce legs ancestral.

Sihem Oubraham

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions