mardi 02 juin 2020 07:03:24

Projets de réalisation des nouvelles cités: Obligation de réalisation des espaces verts

La ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables, Nassira Benharrats, et le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, Kamel Nasri, ont signé à Alger une convention cadre dans le but de réaliser des espaces verts dans tous les futurs projets de construction des villes et des cités.

PUBLIE LE : 22-02-2020 | 0:00
ph: Akram.A

La végétation et autres espaces verts urbains occupent une place importante dans le tissu urbain des grandes villes. Le développement de ces espaces verts apportera une réelle touche d’embellissement dans les régions urbaines envahies par le béton des nouvelles constructions. Une bonne partie des ces dernières ne disposent point d’espaces dédiés exclusivement à la végétation qui devaient normalement être des lieux de détente, de relaxation et de loisir pour les grands et les petits.

La ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables, Nassira Benharrats, et le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, Kamel Nasri, ont signé à Alger une convention cadre dans le but de réaliser des espaces verts dans tous les futurs projets de construction des villes et des cités.

Les deux départements, tous les bureaux d’étude et les sociétés de construction seront dans l’obligation de réaliser des espaces verts pour apporter une touche de verdure dans les nouvelles cités. « En Algérie, chaque habitant des nouvelles villes dispose uniquement de moins de 2 mètres carrés et ceux des anciennes villes de 4 m2. Nous travaillons d’arrache-pied pour atteindre notre objectif, à savoir se conformer aux normes internationales qui prévoient 10 mètres carrés d’espaces verts par habitant », a indiqué la ministre de l’Environnement.

Elle a également appelé à l’implication des citoyens, des écoliers et des familles bénéficiaires des nouveaux logements pour protéger l’environnement à travers l’agrandissement de ces espaces verts en plantant par exemple des arbres et des mais aussi en les entretenant.

De son côté, le ministre de l’Habitat a précisé que son département œuvre continuellement et en étroite collaboration avec celui de l’Environnement pour développer la culture des espaces verts et la protection de l’environnement.  « La convention renfoncera ce partenariat pour l’intégration de l’aspect environnemental notamment dans les villes et les cités afin de lutter contre la pollution et le changement climatique », a expliqué Kamel Nasri.

Présent à cette cérémonie, le ministre de l’Agriculture et du développement rural a insisté sur la nécessité d’inscrire cette action dans le cadre de la campagne nationale de reboisement et de reverdissement, dont l'objectif est de planter 43 millions de plants durant la période 2019-2021. « L’opération a permis de planter depuis son lancement, en octobre dernier, quelque 8,2 millions d’arbres dont 168.086 plantations au niveau de la capitale », a révélé Cherif Omari, en présence également du ministre délégué chargé de l’Environnement saharien, Hamza Al Sid Cheikh, assurant que ce plan qui s’étalera jusqu’à 2021 permettra de « développer » les espaces verts dans les villes et les zones urbaines mais également au niveau des hauts plateaux et des zones sahariennes.

La signature de l’accord intervient à l’occasion du lancement d’une campagne de plantation d’arbres au niveau de la Cité des 10.000 logements de Sidi Abdallah, sous le slogan «Protégeons notre environnement, verdissons nos villes ».

Mohamed Mendaci

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions