lundi 01 juin 2020 00:52:37

Le Plan d’action du gouvernement adopté au Conseil de la Nation

Djerad : «Des réformes structurelles suivant l’ordre des priorités»

PUBLIE LE : 17-02-2020 | 0:00
Ph. : Nacéra I.
C’est à la majorité absolue que les membres du Conseil de la Nation ont adopté hier le Plan d’action du gouvernement, lors d’une séance plénière présidée par M. Salah Goudjil, président par intérim, en présence du Premier ministre et des membres de l’Exécutif.
 
La séance a débuté par les interventions des chefs des groupes parlementaires du RND, du tiers présidentiel et du FLN, auxquelles a succédé la prise de parole du Premier ministre qui a apporté des clarifications et des réponses aux préoccupations soulevées par les sénateurs, lors des débats sur le Plan d’action avant son adoption, d’abord par une motion spéciale d’adhésion et de confiance, puis par le vote à main levée. 
La réponse de M. Djerad atteste d’entrée de la volonté de l’Exécutif d’opérer des réformes structurelles pouvant servir de solide plate-forme à l’instauration de l’Algérie nouvelle, conformément aux 54 engagements du président de la République. À ce titre, le premier volet évoqué par le Premier ministre est celui traitant des ressources de financement du Plan d’action du gouvernement. Il fera savoir sur ce chapitre que ce plan comprend «une série de mécanismes d’ordre qualitatif et ne se limite pas uniquement à la réalisation des projets d’investissements nationaux ou locaux». «Le Plan d’action du gouvernement revêt un caractère politique important, eu égard aux réformes qu’il préconise dans l’ensemble des secteurs d’activités», indique encore M. Djerad, précisant qu’il s’agit là d’une dynamique en rupture totale avec les précédents modes de gouvernance en tendant à la consécration de l’objectif de bâtir une nouvelle République. Cela implique, explique-t-il, une révision profonde de l’ordre des priorités. Dans cette optique, le Premier ministre annonce la réalisation d’un plan de recensement général avec des données actualisées reflétant objectivement la situation socioéconomique du pays. Il est prévu, dans ce cadre, explique-t-il, d’établir un diagnostic détaillé traitant de chacun des secteurs d’activités et de chacune des wilayas. Un diagnostic en vertu duquel seront menées les actions de développement visant à essentiellement la création d’emploi et la consolidation de la stabilité sociale. Il est aussi question, dans la démarche du gouvernement, de faire un bilan actualisé des ressources financières et d’y intégrer des mécanismes garantissant leur exploitation rationnelle. M. Djerad souligne aussi l’importance d’aboutir à une meilleure maîtrise du secteur économique public à même de générer des ressources au profit du Trésor public. Il mettra l’accent, à ce sujet, sur l’importance d’une révision des transactions des marchés publics en vue de barrer la route à tout investissement improductif. Il insiste aussi sur la restitution des biens et des avoirs détournés, tout en prévoyant de durcir la lutte contre la corruption et d’œuvrer à la promotion d’une gestion saine et transparente. Il fait part, par ailleurs, de la détermination du gouvernement d’encourager la décentralisation et le principe de la démocratie participative, ajoutant que la prise en charge des couches défavorisées et des personnes aux besoins spécifiques figure parmi les priorités du gouvernement. Les réponses du Premier ministre ont été précédées par les intervenions des chefs de groupes parlementaires qui ont salué le contenu du Plan d’action du gouvernement, relevant notamment que celui-ci est cohérent et adapté aux aspirations du peuple en matière de changement.
Karim Aoudia
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions