lundi 01 juin 2020 00:42:45

Industrie automobile : Usine Peugeot-Citroën ALgérie

Opérationnelle en juin prochain

PUBLIE LE : 16-02-2020 | 0:00
D.R
L’usine de fabrication automobile Peugeot-Citroën production Algérie (PCPA) devra être opérationnelle d’ici le mois de juin 2020, a révélé le groupe français PSA, dans un communiqué, dont El Moudjahid a obtenu une copie. Suite à l’obtention, en janvier 2019, du permis de construire, PSA a confirmé son engagement en Algérie et poursuivi son projet d’implantation industrielle à Tafraoui (Oran), avec de nombreux partenaires algériens, tels le bureau d’étude et d’architecture Archiben, et le constructeur SFMAI.
 
Cette unité répondra aux meilleurs standards de l’industrie automobile, tout en respectant les clauses du cahier des charges et de la réglementation algérienne en vigueur. Elle permettra aux marques du groupe PSA de répondre à la demande des clients, en leur proposant des véhicules aux standards internationaux de qualité, de sécurité et de respect de l’environnement.  
 
Le constructeur précise que l’usine aura une capacité de production initiale de 50.000 véhicules par an, pour être portée, ensuite, à 75.000 unités. «Cet investissement de 40 millions d’euros permettra d’assembler, de bout en bout, plusieurs types de véhicule. D’ici trois ans, cette usine sera complétée par une unité de ferrage et une unité de peinture, qui porteront l’investissement total à 120 millions d’euros», explique Peugeot-Algérie qui souligne qu’avec ces deux unités, le taux d’intégration de fabrication sera revu à la hausse, ce qui engendrera une baisse du prix des véhicules. «L’histoire commune de l’Algérie et du groupe PSA, au travers de ses marques emblématiques Peugeot et Citroën, est bientôt centenaire et jalonnée de succès.
 
Nous souhaitons vivement que cette belle histoire puisse se poursuivre au profit du peuple algérien et de notre groupe. Nous sommes résolument engagés à proposer des produits répondant aux souhaits de nos fidèles clients, mais également d’être un acteur majeur du développement de la filière automobile dans le pays», a souligné le directeur de la région Afrique et Moyen-Orient du groupe PSA, Samir Cherfan. Il  ajoute qu’avec ses partenaires, la marque s’engage dans un projet «solide et générateur de valeur ajoutée» en Algérie. Le groupe PSA prévoit également d’introduire avec lui une dizaine de sous-traitants qui ont l’habitude de fournir les marques du groupe en pièces et en références essentielles pour la fabrication des voitures.
 
Le communiqué n’aborde, cependant,  point le nombre et les modèles que l’usine produira. Ce qui est certain, c’est que l’assemblage s’effectuera en mode CKD, avec une intégration locale et comprendra des modèles Peugeot, Citroën et peut-être même Opel, la marque allemande qui a rejoint le groupe PSA après avoir été lâchée par l’américain General Motors. Le groupe PSA dispose de plateformes modulables et aucun modèle des marques du groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS et Opel) ne pourrait être exclu. Concernant le taux d’intégration, le groupe PSA affirme qu’il  «respectera» les conditions du  ministère de l’Industrie, à savoir atteindre le taux de 15% durant les trois premières années, avant de passer à 40% durant les deux années qui suivent. Aussi, le groupe est en discussion avec quelques fournisseurs et sous-traitants algériens avec lesquels il nouera des partenariats, outre plusieurs autres partenaires européens que Peugeot invitera à investir en Algérie. À noter que le groupe français PSA rassemble cinq marques automobiles, en l’occurrence Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall, et propose une offre diversifiée de services connectés et de mobilité portés par la marque Free2Move.

 

M. M. 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions