vendredi 28 fvrier 2020 11:13:18

Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières : L’indéniable apport du dialogue social

Intervenant devant un parterre de participants à la Conférence nationale de renouvellement de la Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières (FNTIEG), tenue jeudi à Alger, le ministre de l’Energie souligne, de prime abord, l’intérêt de cette rencontre pour le secteur des industries électriques et gazières.

PUBLIE LE : 15-02-2020 | 0:00
D.R
Un rencontre, explique-t-il, qui intervient au moment où le pays connait une transformation et une dynamique dans le cadre de la mise en œuvre des 54 engagements du président de la République», ainsi que dans un contexte de mutations économiques dans le secteur énergétique à la faveur du programme proposé dans le Plan d'action du Gouvernement. De son côté, le Pdg du groupe Sonelgaz, Chaher Boulakhras, a fait état de l'engagement et la détermination de la direction de son groupe à «privilégier le dialogue social pour régler les problèmes et trouver des solutions pérennes, notamment en cette période où les défis sont multiples». Saluant le rôle pionnier du partenaire social, M. Boulakhras a souligné que l’objectif commun a toujours été d’œuvrer pour un climat social pacifique. Et indique que les différents conventions témoignent de «notre volonté de prendre en charge et ensemble les revendications de plus 92.500 travailleurs». Sur sa lancée, le premier responsable du groupe précise que le dialogue social a permis de traiter des questions importantes liées au développement socioéconomique de Sonelgaz. Sur sa lancée, M. Boulakhras a affirmé que la Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières "a toujours été disposée à contribuer à la préservation de la paix sociale, compris dans les moments les plus difficiles». 
Pour sa part, M. Salim Labatcha, patron de l’Union générale des travailleurs algériens a, de prime abord, demandé de «redonner la parole aux travailleurs» et annonce que la Centrale syndicale entre dans une nouvelle ère. «Il est temps de renforcer le rôle de la base, un rôle que lui confère la loi», explique M. Labatcha. Pour le cadre organisationnel, l’orateur annonce que «des changements radicaux vont survenir, n’en déplaise à certains». Enchaînant, l’intervenant s’est félicité de voir certaines des revendications de l’UGTA figurer dans le plan d’action du Gouvernement. Par ailleurs, il convient de rappeler qu'il s'agit de la première conférence de la Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières depuis l'élection de la nouvelle direction de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA). La FNTIEG est actuellement présidée par Achour Telli, reconduit à la tête de son secrétariat général pour un second mandat. 
Par ailleurs il convient de préciser que les travaux de la conférence ont été marqués par l'adoption du plan d'action quinquennal de la FNTIEG prévoyant la poursuite des concertations pour l'amélioration des conditions socioprofessionnelles des travailleurs, la réalisation d'un plan de formation et l'accompagnement de Sonelgaz dans la réalisation du programme de développement durable que M. Telli s'est engagé à mettre en œuvre. 
F. I.
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions