dimanche 05 avril 2020 03:10:14

M. Arkab, au sujet des conclusions du comité technique Opep+ : «L’accord prolongé jusqu’à fin 2020»

Relevant une instabilité du marché pétrolier, due récemment à la propagation du coronavirus, le ministre de l’Énergie, Mohamed Arkab, a affirmé, jeudi à Alger, en marge de la Conférence nationale de renouvellement de la Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières (FNTIEG), que parmi les principales conclusions de la réunion extraordinaire du Comité technique Opep+, figure le prolongement, jusqu’à la fin de l’année en cours, de l'accord actuel d'accroissement des baisses de production de pétrole.

PUBLIE LE : 15-02-2020 | 0:00
D.R
 
Baisse d'au moins de 500.000 barils par jour, soit un total de 1,7 millions barils/jour par les états membres de l'OPEP et leurs alliés. L’autre décision prise, explique M. Arkab, a trait à une seconde réduction s’étalant à juin prochain sans pour autant définir le volume. «Les pourparlers sont toujours en cours, et la réduction se fera selon les capacités de chaque pays, et on       communiquera davantage d’informations dans les meilleurs délais». A ce sujet, le ministre affirme qu’avec ses homologues «des discussions téléphoniques quotidiennes sont tenues dans l’objectif de parvenir au «juste prix qui satisfait tout le monde». Mais quel sera ce prix ? «C’est le marché qui le fixe. Les quantités de réserves ne doivent pas être excessives pour parler d’un marché stable», argumente le ministre. Il ajoutera que le prix doit être stable pour tous les pays producteurs de l’Or noir, appelés à poursuivre leurs investissements énormes afin de répondre à la demande. 
 
Projet Desertec : signature d’un mémorandum d’entente d’ici avril
 
Sur un autre registre, le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab, a annoncé, la signature, d’ici avril prochain, d'un mémorandum d'entente entre Sonelgaz et l'initiative Dii Desert Energy (Desertec). Il précise que la coopération touchera aux domaines techniques et de formation ainsi que les nouvelles technologies. Notons que le Pdg de Sonelgaz avait indiqué que «notre coopération avec Dii Desert Energie est très importante parce que nous avons arrêté des objectifs ambitieux et prometteurs en matière d’énergies renouvelables et nous sommes déterminés à faire des 20 prochaines années l’ère du déploiement des énergies durables pour le pays». Pour rappel, une délégation du secteur de l’Energie, composée des responsables de la CREG, Sonelgaz, et du Commissariat aux énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique avait participé récemment au 10e Forum arabo-allemand de l’énergie à Berlin (Allemagne). La participation de l’Algérie à cette importante rencontre démontre l’intérêt du secteur à profiter de toutes les initiatives qui pourraient contribuer à affiner sa stratégie de développement des énergies renouvelables et augmenter substantiellement la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national ; tout en privilégiant une politique d’intégration nationale en matière de fabrication des équipements entrants dans ce cadre. Aussi, il y a lieu de souligner que la coopération entre le groupe Sonelgaz et Desertec intervient au moment où le Gouvernement affirme, dans son plan d'action, pour la mise en œuvre du programme du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, que la priorité sera accordée aux énergies renouvelables à travers l'élaboration d'un programme pour la production de 15.000 mégawatts d'électricité à l'horizon 2030. 
 
Conditions socioprofessionnelles des travailleurs : le gouvernement s’y attelle
 
Par ailleurs, le ministre a assuré qu’un suivi et une concertation optimale se fait avec toutes les fédérations et syndicats des travailleurs du secteur afin d’améliorer les conditions de leur travail. M. Arkab souligne également que «toutes les voies du dialogue sont ouvertes, et la stabilité des entreprises comme Sonelgaz, Sonatrach ou Naftal rime avec la stabilité de l’Algérie». Et d’ajouter : «prendre en charge les revendications socioprofessionnelles des travailleurs sera un gage de l’amélioration de la performance». Le ministre relève également que que le Plan d'action du Gouvernement pour la mise en œuvre du Programme du président de la République insistait sur l'amélioration du pouvoir d'achat des citoyens. Dans la même optique, il fait part du travail de sensibilisation qui sera mené et renforcé sur le nouveau modèle de consommation qui nous permettra d’intégrer certains sources, comme les EnR, et par-dessus-tout un accès à l’énergie avec une meilleure qualité et à moindre coût». 
Fouad Irnatene
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions