lundi 03 aot 2020 12:24:13

Festival national du théâtre amazigh à Batna

Prix du meilleur spectacle pour "Yema n Dzaïr"

PUBLIE LE : 12-02-2020 | 23:00
D.R
Pour sa 11e édition, le Festival national culturel du théâtre amazigh, qui a atteint sa vitesse de croisière au fil des années, a décerné le prix du meilleur spectacle à «Yema n Dzaïr» (Ma mère l’Algérie) de l’association culturelle «Ithrène Takerdousset» de Bouira. 
 
Ayant enchanté le public, cette pièce théâtrale relatant la triste histoire d’une mère qui consacre sa vie à son fils, happé par les affres de la criminalité une fois devenu grand avant de finir par se retrouver en prison, a été très applaudie par le public du Festival.
La cérémonie de remise des prix de ce Festival, qui s’est ouvert le 3 février en cours, s’est déroulée dans une ambiance festive au milieu d’une présence singulière des familles. Le prix du meilleur réalisateur a été décerné à Massinissa Hadbi pour sa pièce «Ettabek Essabaâ» (7e étage) du théâtre régional de Tizi Ouzou et celui de la meilleure interprétation masculine est revenu à Malek Fellag, qui a joué dans cette même pièce.
 
De son côté, Saddam Sahraoui a remporté le prix du meilleur texte pour sa pièce «Ithnain fi Ouahed» (Deux en un) de la coopérative culturelle «ElFadha El Azrek» de Batna, tandis que Hamza Boukir a obtenu le prix de la meilleure scénographie pour sa pièce «Chafaoui» (souvenirs) de la coopérative Thagherma d’Akbou (Béjaia).
 La comédienne Hassiba Aït Djebara a remporté au même titre que Soumia Bouneb le prix de la meilleure interprétation féminine pour les pièces respectives de «Chafaoui» et «Tinhinane» du théâtre régional d’Oum El Bouaghi. Quant au prix de la meilleure musique, il a été décerné à Abdeladhim Khomri pour la pièce «Tinhinane» du théâtre de Oum El Bouaghi, qui s’est également vu attribuer le prix de la seconde meilleure interprétation féminine à Zoulikha Talbi (Tinhinane) ex aequo avec Nassira Benyoucef pour la pièce «Yema n Dzaïr» de Bouira.
 
Le comédien Salah Chiba, de la coopérative «El Fadha El Azrek» de Batna, a décroché, pour sa part, le prix de la seconde meilleure interprétation masculine alors que le prix du jury a été décerné à la troupe «Tala» des arts dramatiques de Tizi Ouzou pour la pièce «Nek nagh n’tath» (Elle ou moi). 
Les recommandations du Festival ont mis l’accent, au terme des 9 jours de compétition artistique, sur la nécessaire formation des coopératives et des troupes participantes après le constat du niveau très disparate des troupes théâtrales concurrentes.
Le jury du festival a proposé de constituer un comité de sélection des spectacles participant et d’encourager les coproductions entre théâtres régionaux et compagnies culturelles.
 
Le commissaire du festival, Salim Souhali, a considéré que «cette manifestation demeurera un espace ouvert aux énergies théâtrales créatives afin de promouvoir le théâtre d’expression amazighe».
Au total, 16 troupes de diverses localités du pays, dont celles des théâtres régionaux de Béjaia, Tizi Ouzou, Oum El Bouaghi et le TNA, ont participé à ce Festival qui a connu notamment la tenue d’une conférence sur le théâtre en tant qu’espace de communication et de fraternité. Une édition qui a ravi les aficionados du 6e art et le public batnéen.
R. C.
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions