dimanche 09 aot 2020 09:13:51

GRAND ANGLE : Un juste retour

Le retour annoncé de l’Algérie sur la scène africaine n’est pas pour surprendre. Il est même dans la logique des choses. Nombreux du reste étaient les diplomates en poste à Alger qui s’interrogeaient sur le recul observé de l’Algérie en Afrique.

PUBLIE LE : 10-02-2020 | 23:00
D.R
Ce qui n’a pas manqué d’être exploité par, notamment, un ou deux pays frères, pour se frayer un chemin et se placer en tant que capitales incontournables pour tout ce qui a trait au continent noir. Il est vrai aussi que la nature à horreur du vide.
 
Et l’Algérie, force est de le rappeler, avait, ces dernières années, un peu occulté son africanité, parce que ses dirigeants étaient «focalisés sur (les) affaires intérieures». Les quelques initiatives prises en direction du continent noir, «partie intégrante et prolongement naturel de l’Algérie», ont péché par le manque de suivi et l’absence d’une réelle conviction quant à l’importance que revêtent les pays africains, au moment où l’Algérie était en quête d’un marché porteur et prometteur.
 
Mais, après le 12 décembre 2019 et l’avènement du Président Tebboune, Alger a décidé de revoir sa copie. Le ton avait été donné, dès le discours d’investiture. Le message adressé ce jour-là ne souffrait aucune équivoque ou ambiguïté quant à la voie qu’emprunterait la diplomatie algérienne. Cette orientation de la politique étrangère a été réitérée par le chef de l’État, dans son allocution lors de la 33e session ordinaire de l'Assemblée des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine (UA). «(…) Nous sommes aujourd'hui résolus à y revenir (à notre africanité, ndlr), rapidement et fortement, dans le cadre renouvelé de l'Union africaine et au niveau des relations bilatérales», a-t-il déclaré devant les membres de l’organisation panafricaine, réunis à Addis-Abeba.
 
C’est dire que désormais il faudra compter avec l’Algérie, qui entend retrouver sa place naturelle sur le continent noir et même au-delà. «La nouvelle Algérie en édification demeurera fidèle à ses principes et engagements, et jouera, dorénavant, pleinement son rôle en Afrique et dans le monde», a également déclaré le Président Tebboune. Un retour assorti aussi de quelques engagements forts. «J'ai décidé d'imprimer une nouvelle dynamique à la coopération internationale de l'Algérie, notamment en direction des pays frères en Afrique et au Sahel», a annoncé le chef de l’État, avant d’ajouter que cette «volonté politique», dont Alger fait aujourd’hui montre, «se traduira par des mesures concrètes et immédiates». La nouvelle Algérie est résolue à concourir à la stabilité et à la sécurité de l’Afrique, et à contribuer plus efficacement au développement du continent. Une résolution qui ne peut que réjouir ceux qui, depuis des années, attendent le retour de l’Algérie sur la scène africaine et sa prise en main des problèmes dont souffre le continent. 
Nadia K.
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions