lundi 06 juillet 2020 19:37:41

Non-régularisation des titulaires de master et de doctorat : La fonction publique dément

La direction Générale de la Fonction publique a démenti les informations publiées sur certains titres de la presse nationale et partagées sur les réseaux sociaux, faisant part de la non régularisation des titulaires de master et de doctorat, bénéficiaires de contrats de pré-emploi.

PUBLIE LE : 02-02-2020 | 0:00
D.R

La direction Générale de la Fonction publique a démenti les informations publiées sur certains titres de la presse nationale et partagées sur les réseaux sociaux, faisant part de la non régularisation des titulaires de master et de doctorat, bénéficiaires de contrats de pré-emploi. «Cela est dénué de tout fondement», souligne le directeur Général de la fonction publique, Belkacem Bouchemal, dans une note adressé au walis et aux inspecteurs de la Fonction publique. Le même responsable explique qu’il s’agissait d’un document falsifié. Le DG a, dans ce contexte, instruit son administration de se maintenir à la directive et se conformer strictement à la réglementation en vigueur. M. Bouchemal les a, également, exhorté de n’accepter aucune directive qui ne porte pas sa signature où qui ne passe pas  par le canal habituel de l’Administration. Il y a lieu de rappeler que le Gouvernement a décidé de régulariser pas moins de 450.000 jeunes, dont ceux disposant de contrats pré-emploi. Quelques 160.000 titulaires de contrats pré-emploi au titre du Dispositif d’aide à l’intégration professionnelle (DAIP) avant fin 2019, pour ceux ayant totalisé plus de 8 années d’activité effective. La régularisation concerne également 105.000 bénéficiaires du même dispositif en 2020, ayant entre 3 et 8 années d’activité effective; ainsi que l’intégration en 2021, date de la fin de l’opération, des bénéficiaires restants, ayant moins de 3 années d’ancienneté et dont le nombre s’élève à plus de 100.000.
La décision de régularisation intervient en raison de la situation d’instabilité dans laquelle se trouvent les jeunes dans des postes de travail sous contrat à durée déterminée, dans le cadre du DAIP, depuis de nombreuses années.
Il faut dire qu’un projet de loi modifiant et complétant la loi n° 04-19 du 25 décembre 2004 relative au placement des travailleurs et au contrôle de l'emploi, est en cours d’examen, cet amendement contribuera à réduire les délais de traitement des offres d’emploi de 21 à 5 jours au maximum, en obligeant les employeurs à examiner toutes les exigences de l’emploi, adressées par l’organe de placement compétent. Le traitement automatisé des offres d'emploi confèrera, dans un premier temps, davantage de transparence à l'étude des dossiers et réduira les délais de réponse et de placement en fonction des compétences recherchées par les employeurs.
Il vise également à adapter la législation relative au placement des travailleurs et au contrôle de l'emploi avec les dernières avancées que connait le marché du travail dans le but de conférer davantage de flexibilité aux procédures de médiation et améliorer la qualité et l'efficacité du service public en matière d'emploi.
La révision des dispositions de cette loi, notamment son article 14, s’inscrit dans le cadre d’une série de réformes législatives et réglementaires initiées par le secteur du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale. Notons que la promulgation de cette loi traduit l’attachement du secteur à mettre en place une stratégie de l’emploi, fondée sur de nouveaux mécanismes et une vision prospective au service des jeunes. L’amélioration et la modernisation de la gestion du marché du travail compte parmi les principaux axes du plan d'action du gouvernement, à même de promouvoir l'emploi et la lutte contre le chômage. C’est dans ce sens que les pouvoirs publics s’attellent à la modernisation des organes régissant le marché du travail afin de renforcer l'efficacité du système de médiation sur ce marché.
Sarah Benali Cherif

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions