mardi 18 fvrier 2020 00:00:12

Perspectives économiques en Afrique : la bad présente demain à Abidjan son rapport 2020

Le rapport sera dévoilé en présence de ministres, diplomates et représentants d’institutions internationales.

PUBLIE LE : 29-01-2020 | 0:00
D.R

La Banque africaine de développement présentera l’édition 2020 du rapport «Perspectives économiques en Afrique», demain au siège de l’institution à Abidjan, en Côte d’Ivoire.  C’est le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, qui dévoilera le contenu du rapport, en présence de ministres, diplomates et représentants d’institutions internationales. Former la main-d’œuvre africaine de demain est le thème retenu cette année dans le cadre de ce rapport annuel qui présente les perspectives et les projections économiques du continent dans son ensemble et pour chacun des 54 pays étudiés, dont l’Algérie. Dans cette optique, «il propose des prévisions à court et moyen termes relatives aux indicateurs économiques majeurs, tels que la croissance, la pauvreté et l’emploi». Produit par les économistes de la Banque, ce rapport qui constitue une référence en matière de données sur les économies africaines est un «outil qui permet aux décideurs, universitaires, investisseurs, experts de la finance et de l’industrie et médias d’étayer les décisions politiques et d’améliorer l’efficacité opérationnelle des institutions».  Dans ce contexte, les Perspectives économiques en Afrique sont censées plancher sur les récentes évolutions macroéconomiques sur le continent, en mettant l’accent sur les «implications des déséquilibres extérieurs sur la croissance et les défis financiers et monétaires de l’intégration économique en Afrique». La création d’emplois, un sujet essentiel, sera également abordé, à travers l’analyse du dynamisme des entreprises. Le rapport fournit des prévisions à court et moyen terme sur l’évolution des principaux indicateurs macro-économiques pour les 54 pays membres régionaux, ainsi qu’une analyse de l’état des défis socio-économiques et des progrès réalisés dans chaque pays. À ce titre, l’analyse traite des enjeux économiques de l’intégration régionale en Afrique et des politiques susceptibles d’apporter la prospérité économique sur le continent. Pour rappel, l’édition 2019 du rapport sur les «Perspectives économiques en Afrique» avait prévu que la croissance économique  africaine  devait atteindre 4% en 2019,  et  4,1% en 2020. Une performance qui «reste insuffisante pour faire face aux défis structurels que constituent les déficits courants et budgétaires persistants, et la vulnérabilité de la dette». Par conséquent, le défi consiste, avaient recommandé les économistes de la BAD, à «améliorer la trajectoire actuelle de la croissance et la rendre plus créatrice d’emplois». Selon le rapport de 2019, «la  stabilisation macroéconomique et les résultats en matière d’emploi sont meilleurs lorsque l’industrie tire la croissance, ce qui suggère que l’industrialisation  est  un  vecteur  puissant  de  création  rapide  d’emplois.  Or, les économies africaines se sont désindustrialisées», note le même rapport.              
D. Akila
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions