Nouvelles de Béjaïa, Raccordement au gaz : Le taux a atteint 75%

Réhabilitation et Modernisation des tunnels de Kherrata : Cinq milliards de dinars alloués
PUBLIE LE : 27-01-2020 | 0:00

Page animée par Mustapha Laouer

Raccordement au gaz
Le taux a atteint 75%

Considérée dans la passé comme la dernière wilaya à être raccordée au gaz de ville, avec un taux minimum qui ne dépasse pas les 42%,  la wilaya de Béjaïa a enregistré, fin 2019 et début 2020, une nette progression dans le raccordement des foyers, et ce grâce aux efforts consentis par les services de la wilaya, après la réunion entre le wali et les cadres du ministère de l’énergie. Le taux est estimé à 75%, avec la levée des contraintes liées aux oppositions de passage, notamment des réseaux gazoducs réhabilités de 20 pouces et 8 pouces.

Les travaux de réalisation du gazoduc 16 pouces qui relie Fréha dans la wilaya de Tizi Ouzou a Tifra dans la wilaya de Bejaia et qui couvrira la région Ouest de Bejaia sont lancés. Il desservira dans les premiers temps 13.260 foyers recensés au niveau des communes d’Adekar, Taourirt Ighil, Beni Ksila et Tifra, des communes montagneuses connues par le froid rigoureux et les grosses chutes de neige en hiver. Dernièrement 300 foyers des villages Tadarth Mokrane et Kalaâ dans la commune de Timezrit ont été raccordés au réseau de gaz.  Cette commune a atteint ainsi un taux de 100 % de raccordement. La daïra de Seddouk a bénéficié quant à elle du raccordement de 1.300 foyers, qui a touché les localités de Tibouamouchine, Seddouk Ouadda, Seddouk Oufella, Loukri, Ighil Nejber et Tiza.
Avec la levée des oppositions au passage du Gazoduc de 20 pouces qui va permettre de raccorder 25.000 foyers, grâce aux efforts consentis pour relancer tous les projets à l'arrêt, la wilaya va atteindre un taux appréciable de raccordement au réseau gaz. Pour un suivi  permanent sur le terrain, le wali a présidé dernièrement une séance de travail avec les responsables des entreprises chargées de réaliser le raccordement au réseau gaz en présence des chefs de daïras concernés par ces projets et les directeurs de l’exécutif de wilaya. Plusieurs problèmes soulevés par ces entreprises ont été réglés. Le wali a insisté sur le respect des délais de réalisation et de livraison des projets en cours en déclarant : «Les retards ne sont pas causés par le manque de financement et les entreprises qui ont souscrit au cahier des charges se doivent de les respecter, et en cas de défaillance, les sociétés responsables des retards devront payer des frais engendrés».
Pour l’alimentation en électricité, la wilaya ne dispose que d’une seule centrale située à Amizour et mise en service pour répondre aux appels de puissance de pointe et une contribution énergétique d'appoint pour assurer la stabilité et le soulagement du réseau. Pour assurer une couverture énergétique plus large, le choix de terrain pour les trois nouveaux postes électriques est en cours ainsi que la procédure d'indemnisation des propriétaires concernés par le tracé.  La wali a souligné que, compte tenu du développement croissant du besoin énergétique et en considérant les déficits enregistrés, un programme de développement pour une couverture imminente des différents pôles urbains et les zones industrielles est en cours de lancement.
Ces efforts seront également axés pour   le lancement et l’achèvement des projets inscrits en matière de raccordement au réseau gaz et à l'électricité, notamment pour les deux nouvelles zones industrielles El Kseur et Boudjellil ainsi que le pôle urbain Ighzer Ouzarif et autres localités dépourvues, et au profit également de la nouvelle ligne ferroviaire Bejaia -Beni Mansour.

---------------------------

Dédoublement de la voie ferrée BéjaÏa - Beni Mansour
Les travaux lancés

Le chantier de réalisation du projet de dédoublement de la voie ferrée reliant Bejaia à Beni Mansour sur une distance de 87 km a été enfin lancé la semaine dernière par le défrichage de la bande boisée située au niveau du sens unique d’El Kseur sur la RN 26 ; un projet en attente depuis une dizaine d’années déjà. C’est suite à une réunion regroupant le wali et les responsables de l’Agence nationale d’études, de suivi et de réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif) et les directeurs de l'exécutif de la wilaya, qu’une commission composée des responsables des secteurs concernés a été constituée lors de cette rencontre dans le but de suivre de manière rigoureuse les travaux et lever toutes les contraintes.   Ce projet va traverser 15 communes, à savoir Boudjellil, Tazmalt, Akbou, Ouzellaguène, El Flaye, Souk Oufella, Seddouk, Sidi Aich, Sidi Ayad, Timezrit, El Kseur, Semaoun, Oued Ghir, Tala Hamza avant de terminer à Bejaïa et permettra de passer d’une vitesse actuelle de 70 Km/h a 160 km/h pour le transport de voyageurs et 100 Km/h pour le transport de marchandises. Ainsi, ce projet a enregistré 215 oppositions, dont 115 à Akbou et 60 à Tazmalt, sur le tracé du projet de dédoublement de la voie ferrée Beni Mansour-Bejaia, qui ont été recensées par l’Agence nationale d’études, de suivi et de réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif).  Ce projet a été inscrit en 2008, pour un montant de 106 milliards de dinars et un délai de réalisation de 60 mois. Il prévoit également la rénovation de neuf gares et la suppression des 98 passages à niveau, existants sur le tracé de la voie ferrée. Lors de la réunion, le wali a demandé aux responsables de l’Anesrif de lancer les travaux de réalisation, au niveau du tracé qui ne font pas l’objet d’oppositions de la part de propriétaires terriens, d’habitations ou d’unités de production, implantées dans la zone d’activité de Taharacht. 
Projet structurant, il participe au développement économique de la wilaya à partir du port vers d’autres régions du pays.

---------------------------

Réhabilitation et Modernisation des tunnels de Kherrata
Cinq milliards de dinars alloués 

Principal axe routier de la RN 9, reliant Bejaia vers les wilayas des hauts plateaux, les tunnels de Kherrata constituent à l’heure actuelle un véritable goulot d’étranglement pour les usagers, principalement les poids lourds. Construit dans les années 1980, cet ouvrage enregistre un trafic routier de plus de 30.000 véhicules/jour alors qu’il était prévu lors de sa réalisation pour 3000 véhicules/jour. C’est dire toute l’importance du trafic qui nécessite un entretien permanent et surtout sa modernisation et sa réhabilitation.  Cet ouvrage enregistre également chaque année des accidents mortels, particulièrement durant la saison estivale avec le flux des estivants des Hauts-plateaux, surtout ceux en provenance des wilayas de Sétif et Bordj Bou- Arreridj. Bien qu’une déviation a été ouverte après le deuxième tunnel en partant de Bejaia, qui fluidifie beaucoup la circulation, les deux autres tunnels constituent un danger quotidien  avec le manque de visibilité à cause des fumées dégagées par les véhicules, manque d’aération par manque d’appareils de ventilation et défaut d’éclairage par le peu de lampes installées, en plus de l’imprudence des automobilistes qui s’aventurent dans des dépassements dangereux.  
Des infiltrations d’eaux pluviales sont périodiquement signalées rendant la chaussée très glissante. Soucieux du danger de cet ouvrage, mais surtout de l’intérêt économique de la wilaya, le wali Ahmed Maabed a organisé une série de rencontres avec les services concernés du ministère des Travaux publics et des Transports pour remédier à cette situation. C’est ainsi qu’un avis d’appel s pour la mise à niveau des tunnels de Kherrata a été lancé et s’inscrit dans le programme sectoriel déconcentré, tranche 2019, pour des travaux de mise à niveau du génie civil et des revêtements, mise à niveau du système d’étanchéité et le drainage des liquides, de l’éclairage et du système d’alimentation électrique, de la ventilation et du système de désenfumage, du système de lutte contre l’incendie et également de mise à niveau du système de la vidéosurveillance, du réseau d’appels d’urgence et détection d’incendie, barrière de fermeture, contrôle de gabarit, comptage de véhicules, signalisation variable, sonorisation, centre de contrôle et câblage.
Une enveloppe financière de l’ordre de
500 milliards de dinars a été allouée par le ministère des Travaux publics et des Transports pour cette opération de réhabilitation et de modernisation. Une fois l’opération achevée, le trafic sera réglementé et les contraintes totalement levée pour une meilleure fluidité du trafic de jour comme de nuit pour les usagers de cette importante route nationale qui constitue un apport important au développement économique et social de la wilaya de Bejaia.

---------------------------

SOUMMAM INFOS

Lancement des travaux d’alimentation  en eau potable   de six communes 
Les travaux d'alimentation en eau potable des six communes du sud de la wilaya de Bejaia à partir du barrage de Tichi Haf, a savoir Boudjellil, Tazmalt, Beni Melikeche, Ait Rezine, Ighil Ali, Ighrem et Akbou, pour une population de 85.000 habitants, ont été lancés. Ces travaux consistent en une extension de la station de traitement d'eau réalisée à Ait Rezine avec la réalisation d'une conduite sur une distance de 260 km qui va traverser ces communes. Ils vont permettre de satisfaire la demande, la capacité de traitement d'eau de cette station va augmenter et traiter 100 000 m3/j en plus des 120.000 m3 /j déjà traités actuellement.

Début des travaux de la Station de dessalement  de Toudja
Les travaux de réalisation de la première station de dessalement de l’eau de mer à Bejaïa est cours de réalisation, selon la cellule de communication de la wilaya. Prévue initialement pour 50.000 m3/j, la capacité de la station va passer à
200 000m3/j
Elle sera installée sur le littoral de la commune de Toudja, à savoir à Tighremt, sur un terrain du domaine forestier.  Ce projet est de nature à soulager et à sécuriser en approvisionnement en eau potable surtout les villageois de Toudja, Adekar, Taourirt Ighil, Tifra et les communes de la bande maritime, comme Saket, Beni Ksila et Boulimat. Le réseau d’alimentation en eau potable (AEP) de la ville de Bejaïa sera également renforcé en le raccordant à cette station.
 


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com